7 décembre 2016
Deux expériences immersives pour impressionner les touristes
Par: Julie Lambert
Le concept de l’Écomonde comptera deux activités interactives mettant en valeur l’histoire et l’environnement naturel de la région de Sorel-Tracy. | Photo: Gracieuseté - XYZ Technologie culturelle

Le concept de l’Écomonde comptera deux activités interactives mettant en valeur l’histoire et l’environnement naturel de la région de Sorel-Tracy. | Photo: Gracieuseté - XYZ Technologie culturelle

Le concept de l’Écomonde comptera deux activités interactives mettant en valeur l’histoire et l’environnement naturel de la région de Sorel-Tracy. | Photo: Gracieuseté - XYZ Technologie culturelle

Le concept de l’Écomonde comptera deux activités interactives mettant en valeur l’histoire et l’environnement naturel de la région de Sorel-Tracy. | Photo: Gracieuseté - XYZ Technologie culturelle

Les promoteurs de l’Écomonde ont dévoilé aujourd’hui le concept qui prendra vie sur le quai no 2 dès 2018. L’expérience Statera consistera en la découverte des îles la nuit et du fleuve grâce à un parcours immersif ainsi qu’un dôme translucide.

Le Regroupement indépendant pour la relance économique de la région Sorel-Tracy (RIRÉRST) proposera dès mai 2018 l’expérience Statera, qui signifie équilibre, afin de mettre en valeur les caractéristiques industrielles et naturelles à la base de l’histoire de Sorel-Tracy.

Le concept se divisera en deux volets intitulés « Les îles la nuit » et « Le Fleuve qui marche ». La première activité sera disponible dans le bâtiment d’accueil du quai no 2. Elle consistera en un parcours immersif et interactif permettant de découvrir l’environnement naturel des îles de Sorel.

La deuxième expérience, Statera, sera quant à elle aménagée dans un dôme translucide de 20 mètres de diamètre. Cette installation servira à la présentation d’un spectacle immersif sur 360 degrés mettant en valeur les acteurs et les évènements historiques de Sorel-Tracy.

Le RIRÉRST se servira aussi de l’aménagement extérieur et de la lumière du quai no 2 pour faire vivre une expérience aux touristes. Selon la vice-présidente du conseil d’administration du RIRÉRST, Nathalie LeMay, les deux concepts seront à la fine pointe de la technologie.

« C’était impressionnant de voir toutes les technologies disponibles. Nous serons à un niveau assez haut. Il fallait l’être pour embarquer les plus jeunes générations. On a choisi la stratégie d’être très innovateurs. Nous n’aurons jamais été aussi dans le concret pour ce projet puisque nos choix sont faits. »

Christian Bouchard, un expert-conseil engagé par le RIRÉRST pour l’appuyer dans l’élaboration de ce projet d’envergure évalué à 4,2 M$, souligne qu’une période de rodage sera effectuée impliquant les citoyens.

« On va pouvoir préparer toutes nos opérations. Le spectacle sera collé aux gens de Sorel. On veut que les gens ressentent que c’est leur histoire. Le dôme servira aussi 24 heures par jour pas seulement pour les visiteurs, mais aussi pour les citoyens grâce à plusieurs applications », décrit M. Bouchard.

Un ajustement nécessaire

Le choix du concept ne s’est pas fait sans difficulté, avoue Mme LeMay. En mai, le RIRÉRST avait invité des acteurs du milieu et quatre firmes à une séance d’idéation.

Par la suite, trois firmes ont déposé une proposition. Les promoteurs ont choisi XYZ Technologie culturelle avant de repousser l’échéance à 2018 pour travailler davantage sur le projet.

Le comité l’a fait pour deux raisons, explique Mme LeMay: pour ne pas rivaliser avec le 375e anniversaire de Montréal et pour avoir plus de temps pour s’assurer de la qualité.

« C’était investir beaucoup de temps et d’argent alors que les gens allaient se rendre à Montréal et pour aussi être dilué dans les nombreuses activités des Fêtes du 375e de Sorel-Tracy. On va pouvoir en parler aux gens et tester les activités, c’est rassurant. C’était une question de gros bon sens », croit-elle.

Principales démarches en 2016

– Embauche d’un expert-conseil en planification et développement touristique.

– Signature des protocoles d’entente concernant le financement. Le RIRÉRST dispose d’un montant de 4,2 M$ pour concevoir un produit d’appel touristique, dont 1,3 M$ viendra de dons et commandites.

– Lancement des appels d’offres pour engager une firme et sélectionner une proposition de concept. C’est la firme XYZ Technologie culturelle qui a été choisie en septembre dernier.

Principales démarches en 2017

– Trouver le financement de 1,3 M$ pour compléter son projet.

– Mettre en place la communication interactive avec ses partenaires, et réussir l’adhésion de la communauté pour en faire des ambassadeurs.

– Débuter la construction.

image