14 avril 2016
Deux équipes de la région à la finale québécoise d’Expo-sciences 2016
Par: Deux Rives
Charlotte Gauthier et Gabrielle Lavallée ont présenté Des insectes pour souper?. | Gracieuseté/Michael O’Cain

Charlotte Gauthier et Gabrielle Lavallée ont présenté Des insectes pour souper?. | Gracieuseté/Michael O’Cain

Tommy Dupuis a présenté l’exposé L’entomophagie. | Gracieuseté/Michael O’Cain

Tommy Dupuis a présenté l’exposé L’entomophagie. | Gracieuseté/Michael O’Cain

Trois élèves passionnés de sciences de l’école secondaire Fernand-Lefebvre représenteront la région lors de la finale québécoise de l’Expo-sciences qui aura lieu du 22 au 24 avril au club de curling Aurèle-Racine à Sorel-Tracy.

Treize projets des élèves des écoles secondaires Fernand-Lefebvre et Bernard-Gariépy ont été exposés à la finale régionale qui s’est déroulée du 31 mars au 2 avril à l’École secondaire Monseigneur-A.-M.-Parent, de Saint-Hubert.

Les deux projets retenus pour la finale québécoise, présentés par trois élèves de la région, parlent de l’alimentation à base d’insectes. Charlotte Gauthier et Gabrielle Lavallée ont présenté Des insectes pour souper?. Quant à Tommy Dupuis, il a parlé de L’entomophagie. Ces deux équipes soreloises feront face à 123 autres équipes de partout au Québec.

Pourquoi les insectes? « On était touchées par les enjeux environnementaux. En effectuant des recherches, on a trouvé cette alternative. C’est aussi bon pour la santé des humains et des animaux », souligne Charlotte Gauthier.

Pour Tommy Dupuis, il s’agit de sa première participation à l’Expo-sciences. « Ça fait quelques années que je voulais faire un exposé sur ce sujet, mais ça n’adonnait jamais. Pour ma dernière année au secondaire, je me suis dit que c’était le moment ou jamais de participer. »

Les deux équipes se sont plongées dans cette expérience sans se créer d’attentes. Les participants se sont montrés plutôt surpris d’être sélectionnés pour la finale régionale pour ensuite être sélectionnés pour la finale québécoise.

« On ne pensait certainement pas se rendre aussi loin. Le calibre était assez haut. On ne s’attendait donc pas à obtenir la première place », affirme Charlotte.

Une compétition dans la région

La finale québécoise se déroulera à Sorel-Tracy. Les fiers représentants de la région sont loin de considérer cela comme une pression supplémentaire.

« Ça nous rend plus heureuses qu’autre chose. Je trouve ça rassurant de faire ça chez nous. Plusieurs de nos amis seront bénévoles. Ça nous enlève de la pression, au contraire », croit-elle.

Tommy est du même avis. « Je crois que ça va être le fun. C’est plus un challenge. J’ai surtout hâte de rencontrer plein de gens. À la finale régionale, j’ai rencontré des professeurs en sciences, des biologistes et des zoologistes. C’est très enrichissant. »

L’illusionniste Luc Langevin est porte-parole de l’événement. Il devrait venir visiter les expositions le matin du vendredi 22 avril.

D’autres lauréats ont remporté des prix, mais n’accéderont pas à la finale québécoise. Les voici :

École Bernard-Gariépy :

– Benjamin St-Pierre pour C’est juste un jeu? Médaille d’argent du Réseau CDLS-CLS catégorie junior, accompagnée d’une bourse de 100$.

– Méghane Beaumier et Sarah Goulet pour Une vie sans cerveau. Médaille de bronze du Réseau CDLS-CLS catégorie junior, accompagnée d’une bourse de 50$.

– Marek Gromko pour La bobine Tesla. Prix Curium – Abonnement au magazine Curium.

École Fernand-Lefebvre :

– Piérik Landry et Jérémie Bergeron pour Mille et un atomes. Prix de l’École nationale d’aérotechnique comprenant une visite VIP de l’école et un tour de Cessna.

– Marie-Philippe Villiard et Juliette Péloquin pour Poudre aux yeux pour sportifs! Prix Druide – Logiciel Antidote 9.

– Geneviève Fournier et Mélodie Cyr pour Lumière sur la lumière bleue. Prix Hachette – Dictionnaire Larousse.

image