2 juillet 2021
Deux artistes développent un atelier de création littéraire
Par: Jean-Philippe Morin

Le duo Johanne Girard et Carmen Ostiguy. Photo gracieuseté

Le duo d’artistes Johanne Girard et Carmen Ostiguy a développé un tout nouvel atelier de création littéraire qu’il a ensuite adapté en une formule hybride (virtuel et présentiel) et offert à des participants issus de groupes communautaires et culturels.

Publicité
Activer le son

Lauréat d’une bourse dans le cadre de Patrie innovante, une initiative de la MRC de Pierre-De Saurel, les artistes ont créé le projet Les Roches parleuses, une initiative humaine et artistique qui visait à stimuler la discussion chez les participants.

Une roche était le point de départ d’un échange guidé par les deux auteures pluridisciplinaires. Parfois, c’est la couleur ou la forme qui étonnaient, d’autres fois c’était plutôt le symbole évoqué qui donnait accès à l’intériorité.

L’objectif était d’être à l’affût de tout ce qui se disait et se vivait. Puis de l’oralité vers l’écrit, les petits bouts de phrases significatifs attrapés au passage ont été transcrits, avec la photo de la roche évocatrice, sur le site Centrart, une vitrine culturelle sur Pierre-De Saurel. Traitées comme des pierres précieuses, ces citations garderont leur forme originelle, naturelle et authentique et seront le reflet de l’héritage d’un patrimoine et de sa continuité.

« Nous avons chacune plusieurs publications et livres dans l’édition papier traditionnel à notre actif, mais rien dans l’édition numérique et c’est là que nous étions rendues dans nos carrières respectives. Patrie innovante nous a permis d’unir nos forces et notre bagage de compétences, et la création de notre animation virtuelle est un pas en avant », souligne Johanne Girard, auteure et animatrice.

« En donnant l’occasion à des gens de s’exprimer, le projet Les Roches parleuses laissera une trace au sein de la MRC, accessible de partout grâce à son contenu diffusé sur le Web. Les citations prennent ainsi la route pour trouver, individuellement et collectivement, réflexion, émerveillement, ressourcement, zénitude et espoir », soulève pour sa part Carmen Ostiguy, auteure.

Pour assurer le succès de leur projet, les deux complices ont eu recours à plusieurs jumelages professionnels. D’abord avec le photographe Marc Ross pour acquérir des compétences en macrophotographie, afin de mettre en valeur les roches. Puis, la graphiste Maude Péloquin les a aidées pour la mise en page infographique d’un carnet incluant des photos de pierres accompagnées de fiches descriptives et d’un livret d’instruction. Enfin, les artistes Julie Roy et Geneviève Gamache ont transmis leurs connaissances de l’animation en ligne et des plateformes virtuelles.

Les Roches parleuses est le dernier projet découlant de Patrie innovante. Cette initiative de la MRC a offert un soutien financier direct aux intervenants du milieu culturel au cours des derniers mois. Au total, ce sont deux appels de projets lancés, 11 bourses remises à des artistes locaux, 84 jumelages professionnels créés et 10 projets mis en œuvre sur le territoire.

image