29 septembre 2020
Bilan de mi-mandat
Deux années bien remplies pour le député Jean-Bernard Émond
Par: Katy Desrosiers

Les priorités du député Jean-Bernard Émond pour au moins la prochaine année seront l’économie, la santé et les infrastructures. Photo Katy Desrosiers | Les 2 Rives ©

Le député de Richelieu, Jean-Bernard Émond, passera le cap du mi-mandat le 1er octobre. Malgré tout le travail et le contexte de pandémie, il affirme que ces deux années ont passé vite comme l’éclair.

Publicité
Activer le son

« C’est vraiment passionnant. C’est une multitude de petites victoires au quotidien. On peut faire avancer un dossier important comme la construction d’une école, mais des fois, c’est plus petit, comme régler un cas citoyen. C’est tout autant valorisant », lance M. Émond, qui se dit honoré de la confiance témoignée par les citoyens pour les représenter à Québec.

Des acquis en éducation et en santé

Le député se dit passionné par l’éducation et la santé. Il est donc fier d’avoir obtenu un montant de 8,5 M$ pour l’agrandissement de l’école primaire à Yamaska, après que le Centre de services scolaire ait essuyé plusieurs refus. Il note aussi les montants de 1,3 M$ obtenus pour le Cégep de Sorel-Tracy et d’un 15 M$ supplémentaire pour la rénovation d’écoles.

En santé, il est fier de l’annonce d’acquisition d’un appareil d’IRM pour l’Hôtel-Dieu de Sorel, puisqu’il apportera une amélioration considérable pour les soins de santé locaux et aidera au recrutement de nouveaux médecins.

Il rappelle aussi la création d’un poste de directeur adjoint des activités hospitalières à l’Hôtel-Dieu de Sorel, l’arrivée d’un nouveau pédiatre et l’ajout de deux membres originaires de Sorel-Tracy au conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME). M. Émond travaille pour qu’une troisième personne de la région soit nommée.

Autres gains : l’obtention de sommes pour la réfection d’une portion de l’autoroute 30 et de plusieurs routes municipales, une somme de 7 M$ pour les infrastructures de traitement des eaux et l’élargissement de l’accès à Internet haute vitesse dans les communautés rurales.

Au niveau communautaire, un montant de 2 M$ additionnel a été octroyé pour des organismes, dont le Regroupement pour la santé des aînés Pierre-De Saurel et Action logement Pierre-De Saurel.

« Au regroupement des aînés, une personne va en ruralité dans les foyers. Par manque de financement, ça faisait deux ou trois mois qu’elle ne pouvait plus y aller. J’en ai parlé avec la ministre responsable des aînés Marguerite Blais et on a rapidement débloqué du financement récurrent », raconte-t-il.

Économie, santé et infrastructures

Pour les deux prochaines années, le député mettra l’accent sur la relance économique, la santé et les infrastructures.

Au niveau de la relance économique, il avoue que le gouvernement est confronté à un exercice d’équilibrisme afin de s’assurer de la reprise en gardant en tête que la priorité demeure la santé et la sécurité des Québécois.

M. Émond confirme que le premier ministre est prêt à investir dans des projets porteurs. Il constate que lors des consultations tenues avec des acteurs du milieu et dans les mémoires déposés, tous semblent s’entendre sur la création d’une structure de gouvernance économique agile, axée sur les résultats. Ses conclusions de cette démarche seront dévoilées sous peu.

En santé, il poursuit son travail avec le CISSS pour favoriser l’accès à un médecin de famille et des démarches sont faites pour attirer des médecins de l’étranger. « Localement, c’est la responsabilité de tous les élus et acteurs locaux pour se mettre en mode grande séduction. Les récriminations se sont un peu calmées, il faut être positifs et de cette façon-là, on sera capable d’attirer des professionnels », soutient le député. Il confirme aussi que 50 nouveaux préposés aux bénéficiaires, ayant répondu à l’appel du gouvernement, ont été diplômés dans la région.

Pour les infrastructures routières, le député tente de revoir les priorités. « Je suis de près les travaux prévus d’asphaltage sur la route 132. Les citoyens nous écrivent et nous sommes d’accord que c’est une job de cabochon qui a été faite par une firme de l’extérieur. Le resurfaçage est prévu pour 2020-2022. Mon rôle, c’est de parler avec le cabinet du ministre des Transports pour accélérer le tout », souligne-t-il.

M. Émond continue aussi de faire valoir le projet de complexe aquatique et espère recevoir une réponse, positive ou négative, d’ici la fin de l’année. Il suit également le projet de terrain synthétique du côté de Tracy, un de ses engagements électoraux.

Des réalisations nationales

Au niveau national, le député se dit fier de plusieurs réalisations, dont la Loi 21 sur la laïcité et l’imposition d’un tarif unique pour les services de garde à contribution réduite. Il souligne la baisse de la taxe scolaire, passant dans la région de 0,17 $ à 0,10 $ par 100 $ d’évaluation, l’abolition des élections scolaires et la maternelle 4 ans.

image