4 juin 2018
Du 3 juin au 10 octobre
Des souvenirs de l’Expo 67 en images à la Maison des gouverneurs
Par: Julie Lambert

Une des oeuvres de l'exposition de Laurent Dubé qui sera visible jusqu'au 10 octobre sur les terrains extérieurs de la Maison des gouverneurs. (Photo : Gracieuseté)

Le photographe sorelois Laurent Dubé a eu son baptême de la photographie lors d’un des événements les plus marquants du Québec : l’Expo 67. Il dévoilera ses clichés architecturaux lors d’une exposition extérieure qui se déroulera jusqu’au 10 octobre à la Maison des gouverneurs de Sorel-Tracy.

Publicité
Activer le son

Laurent Dubé a commencé à s’intéresser à la photographie en 1965. Il pratiquait cet art comme passe-temps au collège, mais il est vite devenu un passionné. Il a donc suivi un cours de soir en photographie professionnelle et technique. Le photographe a obtenu son diplôme en même temps que son baccalauréat en études classiques.

« L’Expo 67 a été pour moi un terrain d’apprentissage de la photographie. J’avais 19 ans et je suivais mes cours. Il y avait longtemps que cette idée me trottait dans la tête. J’ai proposé à la Ville cette idée l’an dernier, puisque l’événement fêtait ses 50 ans, mais faute de place en raison des fêtes du 375e, nous avions convenu de la faire cette année. Les photos sont tirées de négatifs en noir et blanc que j’ai pris lors de l’Expo 67 », explique le photographe aujourd’hui à la retraite.

Avec cette exposition intitulée Souvenirs 67, il souligne aussi en 2018 ses 50 ans dans le domaine. Pendant la préparation de l’exposition, la plus grande crainte de Laurent Dubé était la qualité des clichés puisque ceux-ci devaient être réalisés en grand format grâce à un numériseur professionnel.

L’opération a été un succès et les gens pourront admirer une trentaine de photos en noir et blanc sur les terrains extérieurs de la Maison des gouverneurs qui montreront les diverses réalisations architecturales de l’Expo 67. On pourra entre voir les pavillons et les sculptures construits lors de cette exposition universelle tenue à Montréal.

« Il y a un peu de tout, mais surtout des photos prises de jour et de nuit. Je n’ai pas de photos des gens ou de l’événement. Je me suis attardé aux sculptures et aux bâtiments en les prenant de différents angles et points de vue dynamiques. Une de mes photos du pavillon de l’Éthiopie a d’ailleurs mérité le troisième prix au concours de La Presse à l’époque » se réjouit Laurent Dubé.

Alors qu’il a passé sa vie à travailler en photo, l’artiste a délaissé ce médium lors de l’évolution de la photographie vers le numérique. M. Dubé a longtemps dirigé l’ancienne Galerie Horizon, aujourd’hui fermée en raison d’un manque de relève dans la région.

Il s’occupe maintenant de projets de numérisation. Il produit des œuvres qui combinent le montage avec des éléments de cartons « passe-partout » et des photos, comme il présentera lors de l’exposition Souvenirs 67. Il a commencé cette technique dans les années 2000. L’artiste part d’un croquis représentant ou non un thème précis et construit son œuvre par la suite. Laurent Dubé prépare d’ailleurs plusieurs autres clichés pour de futures expositions.

« J’ai plusieurs autres photos. J’ai des négatifs d’anciens voyages et d’autres événements. Je suis en train de les numériser. Je vais voir dans l’avenir si je ne présenterai pas de nouvelles expositions », conclut-il.

Pour des informations : https://www.ville.sorel-tracy.qc.ca/maison-des-gouverneurs.html.

Les bâtiments qui seront visibles durant l’exposition

– Le pavillon du Canada « Katimavik » représentant une pyramide inversée

– La sculpture d’acier « L’Homme » d’Alexander Calder surplombant l’Expo

– Le pavillon des États-Unis, devenu par la suite la Biosphère, musée de l’environnement

– Le pavillon de la France, devenu aujourd’hui le Casino de Montréal

– Le pavillon de l’Association canadienne des producteurs de pâtes et papiers

– Le pavillon du téléphone où l’on pouvait assister à une projection sur 360 degrés par neuf projecteurs

image