27 octobre 2020
Fermeture du boulevard Cournoyer face à l’école Saint-Jean-Bosco
Des solutions seront présentées aux parents
Par: Sébastien Lacroix
Des clôtures bloquent la circulation entre la rue Maisonneuve et le stationnement du personnel durant les journées scolaires. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Des clôtures bloquent la circulation entre la rue Maisonneuve et le stationnement du personnel durant les journées scolaires. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Différentes options sont évaluées pour assurer la sécurité des enfants qui fréquentent l’école Saint-Jean-Bosco au cours des prochains mois. Puisqu’à compter du 15 novembre, ils sont menacés de ne plus pouvoir se servir d’une partie du boulevard Cournoyer.

Publicité
Activer le son

La Ville de Sorel-Tracy a en effet refusé de prolonger la fermeture de la portion de la voie publique, en face de l’établissement, évoquant des enjeux de sécurité publique. L’administration municipale souhaite s’assurer du déneigement et du déglaçage de la chaussée, mais également empêcher une circulation à contresens sur un boulevard qui est très achalandé.

De son côté, l’école a besoin d’espace pour assurer la distanciation entre les élèves durant les récréations, ainsi que les deux mètres entre les parents lors de l’entrée et de la sortie des classes.

En étant fermé pour l’ensemble de la journée scolaire, l’espace permet jusqu’à quatre groupes-classes de jouer ensemble durant la récréation. La cour arrière ne serait pas assez grande pour permettre à l’ensemble des 400 élèves d’avoir suffisamment d’espace pour prendre leur récréation tous en même temps.

« Il a été envisagé de faire deux récréations, mais ça cause des problèmes pour les spécialistes qui ont des cours qui se chevauchent et qui doivent faire de la désinfection », explique Mathieu Brochu, le président du conseil d’établissement.

Les parents peuvent également attendre en toute quiétude lorsqu’ils viennent reconduire ou chercher leurs enfants de 5 à 8 ans. Ce qui est plus sécuritaire que s’ils risquaient de se faire happer par un véhicule en cherchant leur parent.

Une rencontre le 2 novembre

Le conseil d’établissement de l’école Saint-Jean-Bosco, qui représente les intérêts des parents et des enfants qui fréquentent cette école de 400 élèves de la maternelle à la troisième année, souhaite que le conseil révise sa décision du 5 octobre de ne pas autoriser la fermeture au-delà du 15 novembre.

Une pétition électronique a été lancée sur la plate-forme change.org et avait déjà récolté plus de 1000 signatures en quelques jours au moment d’écrire ces lignes. « On voulait mettre de la pression pour être certain d’avoir gain de cause », a expliqué M. Brochu.

Le conseil municipal a entendu l’appel et a convoqué une rencontre avec la direction de l’école et le conseil d’établissement, le 2 novembre prochain, où des solutions doivent être présentées afin d’assurer la sécurité des élèves.

« Juste avant l’assemblée du conseil [du 2 novembre], je trouve que ce sera un peu serré. Parce que ce sera la seule où [la Ville] pourra annoncer une décision avant le 15 novembre, fait valoir Mathieu Brochu. J’imagine qu’ils auront des propositions intéressantes à nous faire. »

Celui-ci souhaite que la Ville de Sorel-Tracy procède à l’ouverture du terre-plein central pour faire le pavage d’une voie centrale. Ce qui règlerait la problématique de circulation à contresens, tout en permettant à l’école de pouvoir utiliser une partie de la chaussée. « L’école a investi des milliers de dollars pour installer une clôture. On pense que ce serait au tour de la Ville de s’impliquer », estime M. Brochu.

« Ça fait des années qu’il y a des problèmes de circulation parce qu’il y a du trafic et des autobus, continue-t-il. On a déjà demandé un brigadier, mais ça nous avait été refusé. Ça, c’était avant la construction des Habitations Bosco. Avant, on pouvait utiliser le terrain de l’ancienne église, mais depuis que c’est construit, on ne peut plus. »

image