8 juin 2021
Un engouement du hockey bien présent à Sorel-Tracy
Des restaurateurs heureux de vivre la « fièvre des séries »
Par: Jean-Philippe Morin

La frénésie des séries éliminatoires se fait sentir auprès des employés du Bar 525. Un chapiteau géant a été érigé derrière le restaurant afin de diffuser les matchs avec un projecteur sur une toile. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le beau parcours des Canadiens de Montréal suscite de l’engouement partout au Québec et Sorel-Tracy n’échappe pas à la « fièvre des séries ». Plusieurs restaurateurs de la région se disent heureux d’accueillir leurs premiers clients en plus de sept mois dans ce contexte.

Publicité
Activer le son

Non seulement le 31 mai signifiait la réouverture des salles à manger des restaurants avec le passage de la Montérégie en zone orange, mais cette date coïncidait aussi avec le match ultime de la série entre les Canadiens et les Maple Leafs de Toronto.

Certains restaurateurs en ont d’ailleurs profité, dont le Cactus Café. Le restaurant a décidé de prolonger ses spéciaux sur l’alcool (happy hour) jusqu’à 22 h les soirées de match. « Lundi [le 31 mai], il y avait beaucoup de clients qui sont venus pour le hockey. Mercredi aussi pour le premier match contre Winnipeg. Est-ce qu’ils sont venus parce qu’ils avaient hâte pour la réouverture du resto ou pour voir le hockey? Sûrement un peu des deux, parce qu’on a revu nos clients habituels aussi. Ça fait de belles soirées », se réjouit la gérante Guylaine Léveillée.

La Brasserie du Colisée, qui rouvrait ses portes le mercredi 2 juin après sept mois et demi d’inactivité, ne pouvait espérer une plus belle réouverture. L’ambiance était à son comble dans le restaurant, juste à temps pour le match #1 contre les Jets. « On ne pensait pas que le Canadien se rendrait aussi loin! Même avec des tables de deux et la distanciation, on a réussi à créer une belle ambiance. C’est la même chose au match #2 vendredi. Les gens avaient hâte de se retrouver », souligne le copropriétaire de la Brasserie, Michael Bibeau.

Plus gros que nature

Au Bar 525, le propriétaire Nicolas Deguise a fait les choses en grand. Un immense chapiteau était érigé à l’arrière du restaurant et il a placé un projecteur pour la diffusion du match #7 contre les Maple Leafs sur écran géant, le 31 mai.

Ce sont 90 personnes plus qu’enthousiastes qui ont assisté à la rencontre. L’expérience a tellement fonctionné qu’il l’a répétée les soirs suivants avec le même succès. Le groupe Mélopée Croisée s’est même déplacé le vendredi 4 juin pour jouer avant la partie et entre les périodes du match #2 Canadiens-Jets.

« Puisqu’on a plusieurs places assises à l’intérieur, on paie quand même assez cher par mois pour avoir accès à RDS et TVA Sports. Ça fait longtemps que je les paie pour justement vivre cette frénésie des séries. Quand on a vu qu’on pouvait ouvrir les terrasses, puis ensuite les salles à manger, la décision de diffuser sur écran géant n’a pas été longue à prendre. Les gens ont été super respectueux des règles sanitaires aussi », indique M. Deguise.

L’an dernier, alors que la pandémie était dans une accalmie en été, Nicolas Deguise avait fait installer deux toiles sur une terrasse sur sa patinoire extérieure pour des formules 5 à 7 du jeudi au samedi avec un groupe de musique. Il a décidé de pousser l’expérience plus loin cette année avec la location d’un chapiteau géant en attendant la construction d’un centre sportif intérieur qui devrait débuter cet automne.

« C’est comme un deuxième restaurant. En plus des 90 personnes dans le chapiteau, on en a une vingtaine à l’intérieur. Ça fait de bonnes affaires dans des journées habituellement plus tranquilles. C’est positif parce qu’en plus, la livraison n’a pas ralenti, au contraire. Les gens se font livrer pour écouter le hockey. On travaille fort, mais on ne s’en plaint pas. Ça fait presque huit mois qu’on attend ça! », conclut-il.

image