5 novembre 2019
Privés d'électricité pendant plusieurs jours
Des résidents heureux de trouver un peu de chaleur
Par: Katy Desrosiers

Des résidents ont profité des installations du Centre culturel pour se réchauffer en fin de semaine. Photo gracieuseté

Une partie du comité des mesures d'urgence de la Ville de Sorel-Tracy : le chef d'intervention pour le Service de protection et d'intervention d'urgence Roger Lamanque, le maire Serge Péloquin, le directeur général Marc Guévremont et le responsable des communications Louis Latraverse. Photo gracieuseté

Ce sont 75 personnes qui ont pu profiter du centre d’aide aux sinistrés mis en place en fin de semaine au Centre culturel par la Ville de Sorel-Tracy. Certains résidents qui le fréquentaient lundi matin n’avaient toujours pas d’électricité.

Publicité
Activer le son

Mariette Fortier et Andrew Brodhead résident sur la rue Terrasse Duvernay à Sorel-Tracy. Ils sont privés d’électricité depuis quatre jours en raison d’un arbre tombé sur un terrain privé ayant entraîné dans sa chute des fils électriques. Malheureusement, comme l’arbre n’est pas dans la rue, la Ville ne peut intervenir et Hydro-Québec n’a pas d’émondeur. Ainsi, avant que les équipes d’Hydro-Québec puissent travailler, l’arbre doit être déplacé.

« On est 96 dans notre secteur qui n’ont pas d’électricité. C’est le propriétaire qui doit faire couper l’arbre et je crois qu’il n’est pas là. […] Quand on se compare, on se console. Il y a des gens qui ont connu pire pendant le verglas, mais quand même », souligne Mariette Fortier.

Le couple est passé à quelques reprises au centre d’aide pour se réchauffer et faire recharger des appareils électroniques. « Il y avait quelque chose pour déjeuner, des muffins, des bananes. […] La chaleur aussi, ça fait du bien », ajoute-t-elle. « On a quitté la campagne pour éviter des épisodes comme ça, mais ça arrive », ajoute M. Brodhead.

L’équipe du centre d’aide a même accueilli une dame de 92 ans de Saint-Joseph-de-Sorel pendant quelques heures, samedi.

Le centre d’aide permet aussi aux gens peuvent utiliser les vestiaires de la piscine, juste à côté, pour se doucher. Plusieurs services de la Ville ont mis la main à la pâte, dont le Service des loisirs, qui s’occupait de la gestion du centre d’aide. Ce dernier sera en fonction tant que des résidents seront privés d’électricité.

« Les gens, ce qu’ils avaient besoin, c’est de réconfort, se doucher, brancher leurs appareils et surtout avoir de l’information. […] Avec le centre d’aide, c’était de dire aux gens qu’on est présent, on est là », souligne le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

Des centres d’aide ont aussi mis en place à Saint-Gérard-Majella et Contrecœur.

La région durement touchée

La région a été durement touchée par les vents violents qui ont soufflé sur le Québec le vendredi 1er novembre. À Sorel-Tracy, les pompiers et les employés municipaux ont été à pied d’œuvre toute la fin de semaine pour répondre à des centaines d’appels.

Les appels ont débuté pour les pompiers dès 5 h 30 vendredi matin et ont diminué seulement le lendemain vers 7 h. Également, le 911 a été inondé d’appels et a cessé de fonctionner pendant un moment. La Ville a mis en place un système parallèle, grâce auquel les appels logés à la Ville étaient retransmis aux pompiers. Certaines personnes se sont présentées directement à la caserne pour signaler un début d’incendie sur leur terrain et alors que d’autres l’ont signalé via Facebook.

Le chef d’intervention pour le Service de protection et d’intervention d’urgence de la Ville de Sorel-Tracy, Roger Lamanque, explique que les pompiers ont dû intervenir pour deux toitures arrachées, un déversement de matière dangereuse pour une génératrice chez Maxi, trois incendies, dont un majeur chez Kildair Service Ltée, et trois accidents de voiture, dont un pour un automobiliste qui a reçu un poteau sur son véhicule pendant qu’il conduisait.

Les pompiers sont aussi intervenus à plusieurs reprises pour des débuts d’incendie causés par des arbres et des branches tombés sur des fils.

Le technicien en prévention des incendies a visité les résidences pour personnes âgées du territoire qui comptent beaucoup de résidents par mesure préventive. Ils ont permis de modifier une installation de génératrice dans l’une d’entre elles, qui aurait pu mener à des intoxications au monoxyde de carbone.

Le chef du Service de protection et d’intervention d’urgence, Claude Giguère, met en garde les citoyens concernant les appareils dégageant du monoxyde de carbone puisqu’ils représentent une grosse problématique. Il recommande de consulter le site Internet du ministère de la Sécurité publique pour savoir quels appareils en dégagent et comment les installer correctement.

Le weekend en chiffres

Appels logés pour les pompiers (vendredi) + de 150
Appels logés pour les travaux publics (vendredi) + de 100
Pompiers au travail + de 50 de Sorel-Tracy, 10 de Saint-Roch-de-Richelieu, 5 de Contrecœur
Personnes accueillies au centre d’aide aux sinistrés 75 (60 pour se réchauffer, 15 pour des douches, 0 pour la nuit)
image