21 juillet 2020
Des redevances de 1,8 million $ remises à la MRC de Pierre-De Saurel
Par: Sébastien Lacroix
Le président du PARC et maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin (à l’avant), était accompagné du directeur général et de la secrétaire administrative du PARC, Pierre Dion et Marielle Dumas.
Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

Le président du PARC et maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin (à l’avant), était accompagné du directeur général et de la secrétaire administrative du PARC, Pierre Dion et Marielle Dumas. Photo Sébastien Lacroix | Les 2 Rives ©

L’année record enregistrée en 2019 par le parc éolien Pierre-De Saurel a permis de remettre 1,8 million $ en redevances à la MRC de Pierre-De Saurel. Un montant autorisé par Desjardins à la société en commandite après avoir procédé à l’analyse des états financiers (voir autre texte).

Publicité
Activer le son

Un chèque qui n’a toutefois pas pu être remis en mains propres. Puisqu’aucun représentant de la MRC n’était présent à l’Hôtel de Ville de Sorel-Tracy lors du dévoilement des résultats financiers par le président du conseil d’administration, Serge Péloquin.

Le préfet Gilles Salvas brillait en effet par son absence à la conférence de presse.. Il avait d’ailleurs paru contrarié qu’elle ne se fasse pas au bureau du PARC, à Massueville, ou à la MRC. « Je vous rappelle que c’est la MRC qui est actionnaire à 100 %, a-t-il écrit dans un message adressé aux médias. J’aurais aussi apprécié être consulté concernant ma disponibilité à titre de préfet. Malgré la période de vacances estivales, je vais tenter de me libérer pour y assister. »

On se souviendra que la Ville de Sorel-Tracy et la MRC de Pierre-De Saurel ont eu maille à partir sur de nombreux dossiers au cours des dernières semaines. Les redevances 2019 du parc éolien Pierre-De Saurel n’y feront visiblement pas exception.

Il y a en effet trois choix qui s’offrent aux décideurs de la MRC, soit d’investir dans des projets régionaux, d’affecter les profits au fonctionnement de la MRC dans le but de réduire les contributions financières des municipalités, ou redistribuer les profits aux municipalités en fonction de leur richesse foncière uniformisée.

On se souviendra que les conseillers régionaux qui siègent au Conseil de la MRC avaient décidé de faire des paiements avec les redevances de 2018.

Or, à peine le montant des redevances avait-il été dévoilé que la Ville de Sorel-Tracy émettait un communiqué dans lequel elle indiquait que la somme de 1,2 million $ constitue sa part puisqu’elle a assumé près de 70 % des coûts de l’investissement amorti sur 20 ans.

« En l’absence de nouveaux projets régionaux porteurs et consensuels à la MRC, les conseils municipaux de chacune des 3 villes et des 9 municipalités devront choisir entre affecter cette somme aux frais de fonctionnement de la MRC ou encore en faire profiter directement leurs citoyennes et les citoyens », souligne-t-on.

« La volonté unanime du conseil municipal de Sorel-Tracy est d’utiliser notre part des redevances pour réaliser des projets nécessaires pour nos citoyennes et nos citoyens et au bénéfice de notre communauté. Les autres villes et municipalités pourront en faire tout autant pour améliorer leur offre de services », indique le maire Serge Péloquin.

image