17 août 2015
Des projets pour l’église Saint-Thomas à Pierreville
Par: Deux Rives
Il y a de l'espoir dans le dossier de l'église Saint-Thomas, dont le conseil municipal cherche à se départir afin de soulager les contribuables d'un fardeau financier, tout en revitalisant l'entrée du village. | TC Média - archives

Il y a de l'espoir dans le dossier de l'église Saint-Thomas, dont le conseil municipal cherche à se départir afin de soulager les contribuables d'un fardeau financier, tout en revitalisant l'entrée du village. | TC Média - archives

Il y a de l’espoir dans le dossier de l’église Saint-Thomas, dont le conseil municipal cherche à se départir afin de soulager les contribuables d’un fardeau financier, tout en revitalisant l’entrée du village.

En tout, trois personnes et une organisation ont déposé une offre dans le cadre de l’appel de projets dont la date butoir était fixée au 12 août, à 11h. Les élus ont tenu une réunion, en soirée, pour ouvrir les enveloppes et prendre connaissance des documents substantiels qui ont été déposés.

On parle en effet de dossiers de 30 à 40 pages pour étayer les différents projets de toutes sortes qui ont été proposés. « On ne parle pas de documents écrits à la sauvette en quelques heures sur le coin d’un table, assure la directrice générale, Lyne Boisvert. On voit que les gens y ont mis du cœur et qu’ils ont travaillé fort, parce qu’il y a plusieurs heures derrière chaque dossier. »

Les conseillers ont reçu une copie de chacun des dossiers et se rencontreront à nouveau à la fin août ou au début septembre pour en discuter et possiblement rencontrer les gens qui ont déposé un projet. Par la suite, ils seront appelés à faire un choix parmi les projets déposés.

Le maire de Pierreville, André Descôteaux, a préféré ne pas émettre de commentaires, puisqu’il est impliqué à titre de président de la Coopérative de Santé Shooner-Jauvin, et celle-ci a aussi déposé un projet.

Il a d’ailleurs assuré qu’il se retirera du processus de sélection pour éviter toute apparence de conflit d’intérêts.

« Quand il va en être question, c’est certain que je vais reculer ma chaise et que ce sera le maire suppléant qui va s’en charger, assure celui qui n’a pas non plus l’intention de trancher si jamais un vote à trois contre trois était rendu. Je veux demeurer le plus transparent possible. »

Il y a aussi Louise Champagne, Linda Beauchesne et Petr Gnass qui ont déposé un projet qui sera analysé par les conseillers municipaux.

image