19 septembre 2018
Gala des Gémeaux
Des projets de Guillaume Lambert raflent des prix
Par: Julie Lambert

Guillaume Lambert (à gauche) avec les autres comédiens de la série Like-moi, qui a remporté 4 prix lors de la 33e édition des Prix Gémeaux. (Photo : Gracieuseté/Karine Paradis)

Le comédien, scénariste et réalisateur sorelois Guillaume Lambert était sur un nuage après la 33e édition des Prix Gémeaux télédiffusé à Radio-Canada le 16 septembre dernier. Ses émissions Like-moi et L’âge adulte ont raflé de nombreux prix lors de la soirée.

« C’est vraiment une autre année de consécration pour moi. Ce sont de belles années professionnelles. Je suis bien content parce que l’émission Like-moi a vraiment tout raflé alors que nous étions contre des pointures de taille comme Infoman, le Bye Bye 2017 et Les Appendices », se réjouit Guillaume Lambert.

La 3e saison de l’émission, diffusée à Télé-Québec, a remporté quatre statuettes, dont celles de la meilleure série humoristique, de la meilleure réalisation et du meilleur texte d’humour. Le comédien sorelois et ses confrères de la série, Adib Alkhalidey, Sonia Cordeau, Yannick De Martino, Marie-Soleil Dion, Karine Gonthier-Hyndman, Philippe-Adurey Larrue St-Jacques, Katherine Levac et Florence Longpré, ont également remporté un trophée, soit celui pour la meilleure interprétation en humour.

Le comédien souligne que cette reconnaissance était très importante pour les membres de l’équipe puisqu’il s’agissait du premier prix Gémeaux en interprétation pour tous les comédiens de Like-moi. Il croit que la prochaine saison actuellement en tournage en profitera même s’il faudra maintenir le niveau et même le dépasser.

« Même si on a eu la chance d’obtenir un bon succès populaire et de bonnes critiques du milieu artistique, c’est la première fois que l’émission est récompensée par l’académie. C’est une belle histoire d’équipe. On ne se connaissait pas avant et nous sommes devenus amis. On a mis beaucoup d’efforts et travaillé dans des conditions parfois difficiles, alors c’est une belle consécration. On sent que le vent a tourné. Même si nos carrières sont maintenant plus établies, il ne faut pas négliger la qualité », croit-il.

La 2e saison de sa série L’âge adulte a aussi été récompensée avec un trophée. Elle était en compétition dans la catégorie Meilleure réalisation pour une émission ou série produite pour les médias numériques au côté d’émissions comme En audition avec Simon, L’Arène, Polyvalente et Terreur 404.

« L’émission va très bien. Elle demeure parmi les plus populaires sur Tou.tv. Il n’y a pas une journée, comme pour Like-moi, où je n’entends pas parler de l’émission. Elle influence beaucoup de jeunes créateurs en leur montrant qu’on peut faire autre chose dans le numérique, être plus proche d’un propos malgré des conditions de tournage plus contraignantes. Notre réalisateur Guillaume Lonergan a repris les reines, ce n’était pas une job facile de venir prendre la relève alors je suis très content pour lui », se réjouit le comédien.

Le crayon à la main

Les succès s’accumulent pour Guillaume Lambert qui surfe toujours sur une vague positive depuis la sortie de son premier long métrage Les scènes fortuites en février dernier. Les derniers mois passés sur la route lui ont permis de s’attarder davantage à l’écriture, confie le comédien.

Il écrit actuellement la dernière saison de L’âge adulte. Cet été, il s’est également lancé dans l’écriture de son prochain long métrage en plus de participer au projet de recueil À leur tour de larguer les amours.

« C’était une pas pire année. La projection de mon film m’a permis de voyager un peu partout au Québec. Cela m’a donné le temps de réfléchir à de nouveaux projets. Il y a beaucoup de choses qui s’en viennent et je ne pourrais pas demander mieux », conclut Guillaume Lambert.

image