18 août 2017
Des projets audacieux pour la Société historique Pierre-De Saurel
Par: Sarah-Eve Charland
Pierre Potvin assume la présidence de la Société historique Pierre-De Saurel. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Pierre Potvin assume la présidence de la Société historique Pierre-De Saurel. | TC Média - Sarah-Eve Charland

Pierre Potvin a pris la relève à la présidence de la Société historique Pierre-De Saurel en décembre. Des idées plein la tête, il travaille plusieurs projets qu’il estime audacieux.

Q1 : Qu’est-ce qui vous motive à vous impliquer dans la Société historique Pierre-De Saurel?

Réponse : Je suis un amateur d’histoire. J’ai cette passion de vouloir connaître d’où on vient pour savoir où on va. Je suis devenu membre en 2006 de l’organisme. En 2012, je suis devenu administrateur. Au moment du décès de l’ancien président Luc Poirier, cela est devenu naturel de prendre son poste parce que je pilotais déjà plusieurs dossiers dans le cadre des fêtes du 375e anniversaire de Sorel-Tracy.

Q2 : Quelles sont les orientations que vous aimeriez prendre pour l’organisme?

Réponse : La première orientation est de trouver une façon d’attirer les jeunes. Nous avons un trésor caché dans la voute, mais qui est pourtant accessible. Un de nos défis est d’augmenter la visibilité de l’organisme.

Q3 : De quelle façon comptez-vous rejoindre les jeunes?

Réponse : Ça commence par les classes. Un professeur d’histoire m’a demandé s’il pouvait amener des artéfacts dans sa classe. Il n’y a pas de problème. Un autre m’a demandé si on pouvait donner des conférences sur les Filles du roi dans ses cours. Ça tombe tout à fait dans nos cordes. On est là pour parler d’histoire avec nos jeunes.

Q4 : Sur quels projets souhaiteriez-vous travailler au cours des prochains mois?

Réponse : Le premier projet à court terme, c’est la réfection du site Internet de l’organisme. On veut un site convivial qui permet aux gens d’avoir un avant-goût de la voute. Les gens pourraient trouver des choses qui les intéressent sur le site Internet et venir ici les consulter. On veut aussi relancer le concours « Percy Foy ». Ce projet consiste à donner des bourses à des élèves qui se démarquent dans un concours d’histoire.

Q5 : Est-ce que la suite des fouilles archéologiques fait partie des projets de la Société historique Pierre-De Saurel?

Réponse : C’est quelque chose qui n’est pas enterré, mais ça prend beaucoup de sous. Ce que j’aimerais surtout, c’est d’ouvrir un musée. Il y a un ruisseau qui circule sous terre à côté du Biophare. Il y avait un moulin à l’époque. Je veux mettre à jour le ruisseau Jean afin d’utiliser ce courant comme énergie. En plus de montrer aux jeunes comment on peut utiliser l’énergie d’un cours d’eau, on leur montrerait le mode de vie de l’époque. C’est un projet audacieux que j’ai inscrit dans le plan quinquennal de l’organisme.

image