9 septembre 2021
Des premières fouilles archéologiques concluantes à Contrecœur
Par: Jean-Philippe Morin

Les fondations de ce qui semble être un des anciens moulins ayant existé à Contrecœur ainsi que des artefacts ont été trouvés au parc Joseph-É.-Chaput. Photo gracieuseté

Des vestiges ont été découverts au parc Joseph-É.-Chaput (6440, route Marie-Victorin) lors des plus récentes fouilles archéologiques qui se sont tenues du 31 août au 4 septembre. Ils seront dévoilés au cours des prochains mois par la Ville de Contrecœur.

Publicité
Activer le son

Pour une première fois, des archéologues de l’équipe d’Artefactuel, une coopérative de consultants en archéologie, ont procédé pendant cinq jours à des fouilles sur ce site afin de découvrir les traces du premier moulin à vent sur le territoire de Contrecœur. Les archéologues n’ont pas eu à creuser longtemps avant de découvrir, en début de semaine, les fondations de ce qui semble être un des anciens moulins ayant existé à Contrecœur ainsi que des artefacts.

Les archéologues ont, entre autres, retrouvé une tête de hache autochtone en pierre polie. Si plusieurs questions restent en suspens en attendant de pousser plus loin leurs recherches, les archéologues croient que le site détient un haut potentiel archéologique ancien et préhistorique.

« De futures fouilles archéologiques du secteur sont plus que souhaitables en vue de dresser le portrait de cette riche partie de l’histoire de Contrecœur, dont les citoyennes et citoyens peuvent être très fiers […] », soulignent Gina et Luce, d’Artefact.

« […] Nous avons maintenant la responsabilité de poser des actions pour la mise en valeur de notre patrimoine. Nous avons le devoir, en tant qu’organisation municipale, d’informer notre population sur les legs et l’histoire riche de notre belle ville », indique la mairesse de Contrecœur, Maud Allaire.

Le site avait été sélectionné par la Ville en raison de plusieurs recherches effectuées depuis de nombreuses années dans les documents historiques de la Société d’histoire du Haut-Saint-Laurent qui désirait vérifier la présence du moulin.

Plus de 70 personnes ont pu découvrir les vestiges dévoilés pendant les fouilles lors d’une journée portes ouvertes qui a eu lieu le 4 septembre et, du même coup, démystifier le métier d’archéologue en discutant avec l’équipe d’Artefactuel.

Des recommandations seront déposées pour la mise en valeur de ces découvertes au cours des prochains mois. En attendant celles-ci, la fondation du moulin sera recouverte d’un géotextile afin de la protéger.

image