22 février 2018
Des parents présentent leur projet d’école alternative
Par: Jean-Philippe Morin

Quatre des membres du comité pour l'implantation d'une école alternative à Sorel-Tracy étaient présents au conseil des commissaires du 20 février : Mario Boutot, Chantal Masse, Mélissa Corriveau et Ève Goudreault. (Photo : Jean-Philippe Morin)

La séance du conseil des commissaires du 20 février a été remplie. Voici les principaux points qui en sont ressortis.

Publicité
Activer le son

Quelques parents, initiateurs du projet d’école alternative à Sorel-Tracy, étaient présents afin de se présenter aux commissaires. La porte-parole du groupe, Mélissa Corriveau, a présenté les bienfaits qu’une école alternative peut apporter aux élèves qui la fréquentent.

« On travaille présentement sur le projet et vous entendrez parler de nous dans les prochains mois », a-t-elle soumis aux commissaires.

La directrice de la CS, Claudine Lachapelle, s’est montrée ouverte à rencontrer le groupe dans les prochaines semaines. « On va regarder ensemble les étapes pour déposer un projet », a-t-elle répondu.

Des modules de jeux à changer à Saint-David

Les commissaires ont appuyé l’Association des loisirs de Saint-David, qui demandera une aide financière au ministère de l’Éducation afin de remplacer l’ensemble des modules de jeux extérieurs de l’école Mgr-Bruneau, à Saint-David.

Comme les jeux sont sur le terrain de la Commission scolaire, les commissaires ont donné leur appui à l’Association qui s’occupera d’envoyer une demande de subvention.

Dernière cohorte de Contrecœur

L’entente avec la Commission scolaire des Patriotes se termine à l’année scolaire 2018-2019 pour les élèves de Contrecœur, qui étudieront à Varennes au secondaire. Il ne reste que 42 élèves de Contrecœur en cinquième secondaire à l’heure actuelle, qui est la dernière cohorte de cette ville à Sorel-Tracy.

Bonification de subventions en culture

Les programmes Culture à l’école et Sorties culturelles ont été bonifiés cette année par des subventions du gouvernement.

Pour Culture à l’école, la CS a reçu 17 447$ , soit une augmentation d’environ 7000$ par rapport à la dernière année scolaire. Dix écoles primaires réaliseront 14 projets grâce à ce montant et les deux écoles secondaires en réaliseront cinq.

Quant aux sorties culturelles, la CS a reçu une subvention de 15 543$, alors que celle de l’an dernier tournait autour de 10 000$. Cinq écoles primaires ont déposé six projets en tout, alors que les deux écoles secondaires ont déposé 11 projets.

Un déficit moins grand que prévu

En juin dernier, les commissaires avaient adopté un budget avec un déficit prévu de 740 570$, soit le maximum autorisé par le ministère de l’Éducation.

En date d’aujourd’hui, le déficit prévu est d’environ 205 000$. Plusieurs raisons expliquent ce montant moins élevé, dont l’implantation d’une maternelle quatre ans qui ne s’est pas concrétisée à l’école Maria-Goretti en raison d’un nombre insuffisant d’élèves.

La Commission scolaire est privée d’environ 500 000$ de revenus, mais les dépenses ont été moins élevées d’un million de dollars, ce qui explique que le déficit sera moins important.

Des cours d’éducation à la sexualité dès 2018-2019

Plusieurs thèmes seront abordés dans les classes du préscolaire, primaire et secondaire dès la prochaine année scolaire. Par exemple, l’image corporelle, la grossesse et la naissance, les ITSS, les agressions sexuelles et la vie amoureuse feront partie des sujets abordés en fonction de l’âge des élèves.

Les contenus obligatoires s’intégreront dans les cours déjà en place. La CS est présentement en attente du ministère pour obtenir des informations plus précises sur le contenu des cours et de la formation pour les enseignants.

image