2 décembre 2015
Des mises à pied ont commencé chez Rio Tinto Fer et Titane
Par: Julie Lambert
Des mises à pied sont actuellement en cours au sein du personnel-cadre de Rio Tinto Fer et Titane. | Photo: Gracieuseté - Olivier Staub

Des mises à pied sont actuellement en cours au sein du personnel-cadre de Rio Tinto Fer et Titane. | Photo: Gracieuseté - Olivier Staub

Le plan de réduction des dépenses de la firme spécialisée McKinsey n’est même pas encore déposé que des mises à pied ont commencé chez Rio Tinto Fer et Titane. Des cadres ont été congédiés cette semaine et une rencontre avec les employés est prévue le 10 décembre prochain.

Le climat d’incertitude persiste dans l’entreprise depuis l’annonce de la compagnie de réduire de façon importante ses dépenses au cours des prochains mois.

La porte-parole de l’entreprise, Claudine Gagnon, a confirmé au Journal que des rencontres avec le personnel ont lieu cette semaine sans vouloir avancer le nombre de personnes congédiées.

« L’une des étapes importantes pour nous permettre de nous adapter est de revoir notre structure organisationnelle. Nous sommes conscients qu’il s’agit d’une période difficile pour tous nos employés. Au cours des dernières heures, des rencontres avec les employés concernés ont débuté. Par respect pour ceux-ci et pour le processus en cours, nous allons attendre avant de commenter davantage », a-t-elle mentionné.

Retenir son souffle

Un communiqué publié par le Syndicat des ouvriers du Fer et Titane confirme également que l’employeur « procède à une restructuration au niveau de ses gestionnaires ».

Dans ce document, on pouvait également lire que « tant et aussi longtemps que notre actionnaire ne nous déposera pas son plan de restructuration, cadres, travailleuses et travailleurs syndiqués, entrepreneurs et la région entière vont continuer de retenir leur souffle. Le climat engendré par Rio Tinto, en plus d’une campagne de peur par les mesures disciplinaires sur la santé-sécurité, ne fait qu’amplifier le niveau de stress général. »

Une rencontre avec l’exécutif syndical aura lieu le 10 décembre prochain, a affirmé le président du Syndicat des Ouvriers du Fer et Titane, François Nadeau. Elle servira à informer le syndicat des mesures envisagées qui concernent les employés syndiqués.

M. Nadeau se désole de la situation actuelle dans l’entreprise et assure que tout est mis en œuvre du côté syndical pour répondre aux questions des employés et les rassurer.

« Les mises à pied de cadres sont très malheureuses. Ce sont des pères et des mères de famille. Ce n’est vraiment pas drôle autant pour les employés que pour les cadres. On voit un paquet de monde que nous côtoyions partir. On est encore beaucoup dans le néant. On ne sait rien, les informations nous seront communiquées lors de la rencontre », conclut-il.

Rappelons qu’en avril dernier, Rio Tinto Fer et Titane avait annoncé la mise à pied de 73 employés, dont 26 postes à l’aciérie. C’était la deuxième fois en moins de deux ans puisque l’entreprise avait également remercié 250 employés en 2013.

image