10 avril 2017
Des maisons isolées à Yamaska et à Sainte-Anne-de-Sorel
Par: Sarah-Eve Charland
Certains citoyens de Yamaska n’ont d’autre choix que de traverser la route inondée de la Pointe-du-Nord-Est en tracteur. | tirée de Facebook

Certains citoyens de Yamaska n’ont d’autre choix que de traverser la route inondée de la Pointe-du-Nord-Est en tracteur. | tirée de Facebook

Des résidences situées au bout du rang de la Pointe-du-Nord-Est à Yamaska, ainsi que sur l’Île d’Embarras et l’Île-aux-Fantômes sont isolées en raison de la crue des eaux.

Le maire de Yamaska, Louis R. Joyal a constaté la situation en fin de semaine au volant de son tracteur.

« Au bout du chemin de la Pointe-du-Nord-Est, fermé depuis jeudi [6 avril], il y avait trois pieds d’eau. Ce matin, on constate que l’eau diminue. Il y a des troncs d’arbres qui bloquent le chemin. On va attendre que l’eau baisse et qu’on dégage les troncs d’arbres pour rouvrir le chemin », explique M. Joyal.

Entre sept et dix résidents habitent le secteur de la Pointe-du-Nord-Est. Il croit que la crue des eaux est surtout visible sur le fleuve Saint-Laurent, mais pas sur la rivière Yamaska. « Habituellement, le chemin de l’île du Domaine Est est le premier endroit inondé. En ce moment, ce n’est pas le cas. Le chemin est ouvert. »

À Sainte-Anne-de-Sorel, l’Île d’Embarras et l’Île-aux-Fantômes sont présentement isolées depuis le 8 avril.

« Il s’agit d’une situation normale. C’est habituel pour les gens du secteur. En ce moment, 11 résidences sont isolées », mentionne le directeur général de la municipalité, Maxime Dauplaise.

À moins de fortes pluies dans les prochains jours, il croit que la situation se rétablira rapidement.

« Le fleuve est en baisse depuis hier. C’est une baisse lente, mais ça devrait se rétablir cette semaine. Même si le fleuve est très haut, il n’y a aucune glace sur les cours d’eau. On ne craint donc pas un embâcle ou une autre hausse. »

image