2 décembre 2016
Des lutins des temps modernes redonnent le sourire à 350 enfants démunis
Par: Julie Lambert
Près de 350 enfants reçoivent pendant les Fêtes des cadeaux offerts par les donateurs venus prendre une carte dans l’Arbre de joie.

Près de 350 enfants reçoivent pendant les Fêtes des cadeaux offerts par les donateurs venus prendre une carte dans l’Arbre de joie.

L’atelier de ces lutins des temps modernes s’étale dans trois locaux.

L’atelier de ces lutins des temps modernes s’étale dans trois locaux.

Les bénévoles Jacques Dupuis, Michel Lussier, Jeanne Lemieux, Denis Dumont et le sergent de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Pierre-De Saurel, François Monetta.

Les bénévoles Jacques Dupuis, Michel Lussier, Jeanne Lemieux, Denis Dumont et le sergent de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Pierre-De Saurel, François Monetta.

Pour une 27e année, des bénévoles de l’Arbre de joie s’affairent à préparer la distribution de cadeaux de Noël à près de 350 enfants démunis de la région grâce aux dons de la population.

Environ six bénévoles sont présents tous les jours dès le 24 novembre au local de l’organisme communautaire situé aux Promenades de Sorel, à côté du Bureau en gros.

Jacques Dupuis, Michel Lussier, Jeanne Lemieux, Denis Dumont et le sergent de la Sûreté du Québec (SQ) de la MRC de Pierre-De Saurel, François Monetta, étaient en plein travail lors du passage du journal Les 2 Rives, le 30 novembre.

Mis sur pied par la SQ en 1989, l’Arbre de joie permet d’offrir des cadeaux aux enfants démunis âgés de 1 à 11 ans référés par un organisme de la région. Après toutes ces années, mentionne M. Monetta, les besoins demeurent aussi grands à chaque période des Fêtes.

« Les policiers sont à même de constater la misère qui peut exister dans les foyers. Le taux de gens sans emploi est élevé ici, les personnes sur l’aide sociale ou qui n’ont rien du tout aussi. Il y a également des familles à faible revenu et des parents monoparentaux qui travaillent à temps partiel. On en voit toutes les semaines. À Noël, ces enfants n’ont pas de cadeaux », explique-t-il.

Des souvenirs impérissables

Cette situation est une des raisons qui ont poussé les bénévoles à s’impliquer. Mme Lemieux, policière retraitée, se souvient de l’impact de la distribution des cadeaux lorsqu’elle était faite par les policiers directement dans les foyers au début.

« Les enfants nous voyaient souvent comme la répression. Ça nous permettait d’avoir un contact différent avec eux, confie-t-elle. L’image de leurs yeux qui s’illuminent quand ils reçoivent leurs cadeaux, ça reste longtemps. »

Jacques Dupuis, travaillant à cette cause depuis 15 ans, souligne que du côté des donateurs, de la magie s’opère devant eux. Les bénévoles rencontrent des grands-parents, venus avec leurs enfants qui à leur tour viennent avec les leurs.

« Ça devient presque une tradition pour plusieurs familles. Cette semaine, nous avons eu un couple qui est venu porter des vélos une première fois pour ensuite revenir à deux autres reprises avec des cadeaux. Ces gens se confient beaucoup à nous. On ne se doute pas comment ces personnes peuvent vivre des choses particulières et qu’en donnant, ça leur fait du bien », racont-t-il.

Le bénévole Denis Dumont ne peut s’empêcher de trouver les gens généreux. « On a même vu des gens qui étaient défavorisés revenir donner pour les autres quand leur situation a changé. »

Son collègue Michel Lussier mentionne que ces moments vécus auprès autant des familles que des bénévoles viennent tous les chercher. « Ils ne font pas juste nous montrer leur joie, on a droit à de gros câlins et même des enfants qui nous sautent dans les bras », conclut-il.

Fonctionnement de l’Arbre de joie

– On se présente au local et on prend un carton dans l’Arbre de joie où est inscrit le prénom d’un enfant et son âge.

– On va ensuite faire l’achat du cadeau et on doit le ramener avant le 18 décembre, non emballé.

– Les cadeaux de Noël sont ensuite amenés à l’arrière où un bénévole inscrit le cadeau dans un cartable et va le porter dans un des sacs numérotés à un enfant.

– Quelques jours avant Noël, les cadeaux sont remis aux familles.

image