25 mai 2016
Des jeunes s’improvisent peintres en bâtiment
Par: Deux Rives
La corvée leur a demandé deux jours. | Photo: TC Média - gracieuseté

La corvée leur a demandé deux jours. | Photo: TC Média - gracieuseté

Si la Maison des jeunes (MDJ) de Sorel – La Place – affiche de nouvelles couleurs, c’est notamment grâce à l’implication de plusieurs jeunes, animateurs, anciens et membres du conseil d’administration qui ont consacré deux jours à repeindre la grande salle qui leur sert de lieu de rencontre.

Publicité
Activer le son

L’initiateur a été le magasin Bétonel qui a offert une trentaine de gallons de peinture pour en rafraîchir les murs de ses deux étages, explique Lucie Champagne, la directrice générale de la MDJ La Place.

Les jeunes ont été mis à contribution pour colorer la grande salle où ils tiennent tant des activités de musique que de jeux vidéo et où ils disposent d’un coin salon.

« Chaque coin a des couleurs différentes choisies par les jeunes et posées par eux », note Mme Champagne qui parle de ce projet comme d’un travail d’équipe et de solidarité.

« Les jeunes ont travaillé fort et sérieusement et les résultats sont réussis. D’ailleurs on tient des portes ouvertes le 29 mai prochain pour que les parents y découvrent l’endroit. »

Très fréquentée

La fréquentation de la MDJ est importante, note Mme Champagne qui dit qu’en 2015, la maison a reçu quelque 561 jeunes différents.

Certains y sont passés quelquefois, d’autres y viennent régulièrement. Ils ont généralement 12, 13 ou 14 ans et peuvent découvrir sur la page Facebook de la maison, des photos, l’annonce d’activités, etc. « Ils y trouvent un milieu de vie où rencontrer des amis, apprendre des choses en expérimentant. Le projet peinture est de cet ordre. Un projet qui leur a plu parce manuel et aux résultats immédiats. Puis ils ont fait les affiches qui seront exposées à l’occasion des portes ouvertes. Une occasion de fierté pour eux, de réalisation peu banale. »

Tout comme Mme Champagne, la nouvelle présidente du conseil d’administration, Dany Lefebvre, souligne que ce faisant, les jeunes se sont impliqués et ont alimenté une fierté certaine, une appartenance aussi à la maison qu’ils fréquentent. « Ils ont mis la main à la pâte pour se donner une maison à leur goût. Ce fut un projet rassembleur qui a permis de prendre soin de l’espace qu’ils occupent. »

image