31 mai 2016
Des jeunes auteurs d’ici et d’ailleurs en vedette au Concours littéraire de Saint-Ours
Par: Sarah-Eve Charland
Le Sorelois Anthony James Senecharles, en compagnie du maire de Saint-Ours Sylvain Dupuis, a remporté le premier prix dans sa catégorie au Concours littéraire provincial. | Gracieuseté

Le Sorelois Anthony James Senecharles, en compagnie du maire de Saint-Ours Sylvain Dupuis, a remporté le premier prix dans sa catégorie au Concours littéraire provincial. | Gracieuseté

Le gagnant du Concours littéraire provincial qui s’est tenu à Saint-Ours la fin de semaine dernière, le Sorelois Anthony James Senecharles, a su mettre à profit son imagination tout comme les 30 participants à cette 8e édition du concours.

Publicité
Activer le son

« Écrire, c’est le pouvoir infini de l’imagination » est le thème de cette édition qui a rassemblé 30 participants de 9 à 18 ans. Ce concours est organisé par le Regroupement Littéraire Jeunesse de Saint-Ours.

« On a connu une très belle participation. On a reçu de belles œuvres », affirme le président du Regroupement, Gilles Marcil.

Le premier prix dans la catégorie 9 à 13 ans a été remis au Sorelois Anthony James Senecharles pour son œuvre L’éléphant magique d’Anthony. Le jeune est donc reparti avec un prix de 500$. Il s’est également démarqué en mettant la main sur le prix Coup de cœur dans sa catégorie.

Ce dernier devait écrire un conte de 15 à 30 pages. L’histoire raconte la rencontre d’un jeune garçon et d’un éléphant ayant des pouvoirs magiques. Ils se lieront d’amitié et vivront une belle aventure au cœur de l’Inde.

« Il s’agissait de sa première participation au concours. Il s’agit d’un conte fantastique. Il a écrit un texte de grande qualité qui véhicule de belles valeurs », affirme M. Marcil.

Dans la catégorie 14 à 18 ans, la jeune Arianne Graveline de Boucherville a remporté le premier prix de 500$ avec son roman Un enfant de trop.

Un concours qui se développe

Après huit ans d’existence, le concours littéraire grandit peu à peu. « On est très heureux. On s’améliore. On met en place plusieurs actions pour faire connaître notre concours. Entre autres, on a présenté un stand au Salon du livre de Longueuil l’année dernière, ce qui nous a permis d’attirer trois nouveaux auteurs de Longueuil. »

Il croit également avoir atteint son premier objectif, soit celui d’augmenter l’achalandage des visiteurs. Près de 160 personnes sont venues rencontrer les jeunes auteurs.

« Pour une petite municipalité, c’est très bien. Ce n’est pas parce que c’est littéraire que c’est guindé. Au contraire, c’est très festif. Quand on écrit, c’est pour être lu. Les auteurs produisent et vendent leur livre dans le processus du concours. C’est donc notre responsabilité d’attirer des visiteurs. »

Gagnants du Concours littéraire provincial

Catégorie 14-18 ans :

1er prix (500$) : Arianne Graveline, Boucherville, pour son roman Un enfant de trop

2e prix (300$) : Aélia Delêtre, Saint-Pacôme, pour son roman Le test

3e prix (200$): Anne-Catherine Chouinard, Boucherville, pour son roman Toile de mensonges

Catégorie 9-13 ans :

1er prix (500$) : Anthony James Senecharles, Sorel-Tracy, pour son roman L’éléphant magique d’Anthony

2e prix (300$) : Cléo Delêtre, Saint-Pacôme, pour son roman Se relever

3e prix (200$) : Malorie Harvey, L’Assomption, pour son roman Il m’a choisi

image