7 avril 2021
Accès à l’Internet haute vitesse en région éloignée
Des initiatives déjà bien en place dans la région
Par: Alexandre Brouillard

Les membres de la Coop de services internet Pierre-De Saurel, dont Mark McDuff (au centre), offrent le wifi haute vitesse où les autres compagnies ne veulent pas se rendre. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Bien que les gouvernements du Canada et du Québec aient annoncé un investissement de 826 M$ pour entre autres brancher 150 000 ménages québécois supplémentaires à l’Internet haute vitesse d’ici septembre 2022, plusieurs initiatives comme la Coop de services internet Pierre-De Saurel sont déjà à la disposition des résidents de la région.

Publicité
Activer le son

Depuis 2010, la Coop de services internet Pierre-De Saurel, fondée à la demande de la MRC, offre un accès Internet haute vitesse dans les municipalités non desservies. « La Coop représente une très bonne solution aux foyers de la région qui ne sont pas desservis par les grandes compagnies de télécommunications. Nous sommes un organisme à but non lucratif (OBNL), il n’y a donc personne qui se remplit les poches. Nous voulons tout simplement aider les gens, comme une coopérative », explique Mark McDuff, directeur général de la Coop de services internet Pierre-De Saurel.

En Montérégie, ce seront 15 751 foyers qui seront connectés à l’Internet haute vitesse d’ici septembre 2022, grâce à l’Opération haute-vitesse qui comprend un investissement conjoint des gouvernements du Canada et du Québec. Pour la Montérégie, ce sont 79,7 M$ des 826 M$ qui seront investis pour accélérer le branchement de tous les ménages à des infrastructures dignes de ce nom.

« C’est une très bonne nouvelle! Je suis satisfait de l’octroi de 826 M$. C’est un pas dans la bonne direction parce que plusieurs maisons n’ont pas encore accès à un service Internet adéquat malgré les services offerts par la Coop », affirme Gilles Salvas, préfet de la MRC de Pierre-De Saurel et maire de Saint-Robert.

Encore plusieurs foyers sans Internet haute vitesse

En 2010, environ 2200 foyers de la MRC de Pierre-De Saurel n’étaient pas desservis par les grandes compagnies de télécommunications. Onze ans plus tard, avec l’arrivée de la Coop, ce chiffre a diminué à 1800 foyers. « Nous fournissons le réseau à environ le tiers des ménages, tandis que les autres font affaire avec Xplornet ou avec d’autres petites compagnies », explique M. McDuff.

Bien que plusieurs personnes déplorent ne pas avoir accès à un réseau Internet adéquat (voir autre texte), Mark McDuff explique que plusieurs solutions sont à la disposition des citoyens. « La coop dessert actuellement environ 500 ménages en zone éloignée dans la région. Nous offrons des services wifi de haute vitesse où les autres compagnies ne veulent pas se rendre. Lors des cinq dernières années, j’ai un taux de satisfaction qui dépasse les 90 % », soutient-il.

Pour Mark McDuff, la problématique des personnes aux prises avec un service Internet lent est souvent dû à des facteurs externes. « Souvent, les gens ont du matériel désuet comme de vieux routeurs qui ralentissent leur réseau. Selon moi, les seules maisons qui ont un réel problème d’accès à la haute vitesse se situent à l’extrémité du territoire de la MRC. Il ne faut pas toujours blâmer le fournisseur. Nous essayons de desservir le plus qu’on peut. Nous avons même déjà monté une tour pour seulement un foyer, c’était un investissement de 2000 $ », explique-t-il.

M. Salvas affirme que plusieurs municipalités de la région ont déjà entrepris des démarches avec des entreprises privées pour brancher des maisons en zone rurale à l’Internet haute vitesse. « Par exemple, à Saint-Robert, nous sommes en pourparlers avec Sogetel pour desservir la municipalité en haute vitesse. D’ici deux ans environ, je prévois que la MRC de Pierre-De Saurel devrait être couverte entièrement par l’Internet haute vitesse », conclut Gilles Salvas.

image