27 août 2019
Des horticultrices fières de contribuer à la beauté de la Ville
Par: Katy Desrosiers
Daphnée Smith-Taillefer, Zoé Jodoin Pepin, Marie Forest et Caroline Morvan ont choisi d'être horticultrices parce qu'elles aiment le travail manuel et être à l'extérieur. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Daphnée Smith-Taillefer, Zoé Jodoin Pepin, Marie Forest et Caroline Morvan ont choisi d'être horticultrices parce qu'elles aiment le travail manuel et être à l'extérieur. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les horticultrices s'occupent aussi d'embellir les entrées de ville, soit ces panneaux qui souhaitent la bienvenue à Sorel-Tracy. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Les horticultrices s'occupent aussi d'embellir les entrées de ville, soit ces panneaux qui souhaitent la bienvenue à Sorel-Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L'équipe est particulièrement fière de l'aménagement paysager de l'allée piétonnière au centre-ville. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L'équipe est particulièrement fière de l'aménagement paysager de l'allée piétonnière au centre-ville. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L'équipe est fière de pouvoir embellir la ville grâce aux aménagements paysagers. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L'équipe est fière de pouvoir embellir la ville grâce aux aménagements paysagers. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L'aménagement du parc Regard-sur-le-Fleuve a été pensé et travaillé sur plusieurs années.  
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L'aménagement du parc Regard-sur-le-Fleuve a été pensé et travaillé sur plusieurs années. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Depuis plusieurs années, la section horticulture de la division des Espaces verts du Service des travaux publics de la Ville de Sorel-Tracy est en croissance. De deux horticulteurs il y a quelques années, elle est passée à cinq aujourd’hui. Pour la première fois cette saison, l’équipe est composée entièrement de femmes.

Publicité
Activer le son

La chef d’équipe Marie Forest, ainsi que Chloé Duchesneau, Marie-Andrée Loiselle, Zoé Jodoin Pepin et Caroline Morvan, s’occupent de créer et entretenir les aménagements paysagers à travers la Ville. Cet été, pour remplacer un congé, Daphnée Smith-Taillefer s’est ajoutée à elles.

« Ça varie au fil des ans. Il y a toujours eu un ou deux gars qui s’intégraient, mais ils sont repartis », souligne Zoé Jodoin Pepin.

Ces femmes ont choisi ce métier parce qu’il leur permet de bouger et de travailler à l’extérieur. « Les mains dans la terre, ça vient ressourcer. […] Le bien que ça fait de voir une plate-bande qui est due, et de repasser quand on l’a fait. […] C’est un accomplissement », explique Caroline Morvan.

Des aménagements d’envergure

Parmi les aménagements imposants réalisés dans les dernières années, on compte le 3025 boulevard de Tracy, le parc Regard-sur-le-Fleuve et la place du Marché Saint-Laurent. « Regard-sur-le-Fleuve, on l’a vraiment retapé avec les années. […] Le parc a bientôt 30 ans, on a changé beaucoup de choses », affirme Marie Forest.

L’équipe est aussi fière de l’allée piétonnière au centre-ville. « Avec les petits paniers au pied des arbres. C’est une réalisation qu’on voulait essayer et avec les commentaires qu’on entend, les gens sont satisfaits », souligne-t-elle.

En tout, l’équipe doit entretenir 75 sites d’aménagements paysagers.

Un travail qui s’étend sur plusieurs mois

En octobre, les aménagements pour l’année suivante sont planifiés. « Les commandes pour les plantes se font en novembre. Pendant cette période, on enlève aussi les annuelles et on fait la fermeture des plates-bandes », explique Mme Forest.

Environ 25 000 plants sont commandés chaque année, et les aménagements sont composés à 25 % d’annuelles. « Les vivaces sont durables et les gens croient que si on met juste ça, c’est moins d’entretien et de gaspillage d’argent. Mais les vivaces, elles ne fleurissent pas toutes en même temps », mentionne Marie Forest. « Et les couleurs ne sont jamais aussi vives sur une vivace », ajoute Caroline Morvan.

L’année suivante, c’est en mai que le travail recommence. « On débute avec le ménage des plates-bandes. La dernière semaine de mai et les premières semaines de juin, on fait la plantation des annuelles. Après, pendant deux mois, de façon intensive, on fait l’entretien. Des étés avec des températures chaudes et de la pluie, la mauvaise herbe pousse à des vitesses effarantes. En septembre, on peut travailler de nouveaux aménagements et refaire certains qu’on n’a pas eu le temps de faire l’été », ajoute-t-elle.

Sorel-Tracy listée parmi les Fleurons du Québec

Depuis quelques années, la Ville de Sorel-Tracy fait partie des Fleurons du Québec. Cette distinction souligne le travail horticole des villes et leurs initiatives en développement durable. « C’est similaire à la classification des étoiles pour les hôtels », précise le directeur du Service des travaux publics, David Gagné. Plusieurs aspects sont évalués comme les entrées de ville, les parcs, les aménagements paysagers municipaux, résidentiels et des entreprises et les initiatives citoyennes en développement durable. La classificatrice était de passage le 30 juillet. Cette année, la Ville souhaitait conserver les quatre fleurons qu’elle détient depuis la dernière évaluation il y a trois ans.

image