17 novembre 2016
« Des gars se sont probablement couchés un peu tard la veille »
Par: Jean-Philippe Morin
L’entraîneur-chef des Éperviers, Serge Forcier, n’a pas mâché ses mots même après deux victoires des siens lors du dernier week-end. | TC Média - Pascal Cournoyer

L’entraîneur-chef des Éperviers, Serge Forcier, n’a pas mâché ses mots même après deux victoires des siens lors du dernier week-end. | TC Média - Pascal Cournoyer

Malgré deux victoires lors du dernier week-end et 10 victoires au cours des 12 premiers matchs, l’entraîneur-chef des Éperviers de Sorel-Tracy, Serge Forcier, était loin d’être satisfait de la performance des siens lors du match du dimanche 13 novembre, à Laval.

Malgré une victoire Éperviers 3-2 contre les Prédateurs en prolongation, Serge Forcier n’a pas aimé le début de match, alors que les locaux ont rapidement pris les devants 2-0, ni la façon dont ses joueurs ont réagi même s’ils sont revenus de l’arrière pour l’emporter.

« On les a pris à la légère. Probablement que des gars se sont couchés un peu tard. Y’en a quelques-uns qui va falloir qu’ils se bougent, même si ce sont des vétérans. Des king pin ne se sont pas présentés. Plusieurs gars ne jouent pas en ce moment et ne font qu’attendre leur tour pour jouer. Je suis patient, mais j’ai bientôt atteint mes limites », commente-t-il.

Serge Forcier image d’ailleurs cette victoire à celle d’un boxeur qui s’est fait sonner en début de combat. « En les prenant à la légère, on a pris 2 jabs en partant et on a mis le genou au sol. On a heureusement connu une grosse deuxième période avec deux buts à notre tour, puis Marco [Charpentier] a compté en prolongation. Mais je n’ai pas aimé notre façon de réagir après un aussi bon match vendredi [le 11 novembre] », analyse-t-il.

Charles Corsi, le gardien auxiliaire des Éperviers, a connu un fort match, repoussant 35 des 37 tirs dirigés vers lui. Il a d’ailleurs été nommé la troisième étoile du circuit la semaine dernière.

Deux jours avant la rencontre à Laval, les Éperviers ont reçu les champions en titre, les 3L de Rivière-du-Loup, au Colisée Cardin le 11 novembre. Dans un match qui s’est terminé dans le tumulte, les locaux ont renversé les 3L par la marque de 4-1.

« De A à Z, on a connu une game parfaite. On ne leur a pas donnés beaucoup de chances », résume Serge Forcier, qui analyse la fin de semaine en deux temps. « On a fait un gros pas en avant vendredi, mais deux en arrière dimanche », poursuit-il.

Le Contrecœurois Vincent Couture a compté à deux reprises en deuxième période lors de ce match.

Un duel au sommet

Les Éperviers sont maintenant au deuxième rang de la Ligue nord-américaine de hockey avec 10 victoires et 2 défaites. Les premiers au classement, les Marquis de Jonquière avec 10 victoires et 1 défaite, sont en visite ce samedi 19 novembre, à 15h, au Colisée Cardin.

« Jonquière a une très grosse équipe. Beaucoup de leurs joueurs ont déjà joué dans la Ligue nationale. C’est un gros match, chez nous, contre une grosse équipe. C’est le fun pour les spectateurs de pouvoir assister à du hockey de haut niveau près de chez eux. On va arriver prêts », conclut l’entraîneur-chef.

image