12 mai 2017
Des flammes émaneront des torchères jusqu’à la fin mai
Par: Louise Grégoire-Racicot
Les torchères crachant le feu peuvent être vues à des kilomètres à la ronde. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Les torchères crachant le feu peuvent être vues à des kilomètres à la ronde. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Les torchères de Rio Tinto Fer et Titane brillent sans arrêt de tous leurs feux depuis plus d’un mois. Elles devraient s’éteindre à la fin de mai, assure sa porte-parole Claudine Gagnon.

Voilà une des séquelles de l’explosion survenue au four 9 de l’usine de réduction du complexe industriel dans la nuit du 30 mars dernier.

La partie sud du système de récupération du gaz CO produit dans les fours lors de la réduction du minerai, avait été endommagé, forçant son arrêt. L’incident avait aussi obligé le transport de cinq travailleurs à l’hôpital pour y être traités pour un choc nerveux.

Dans les meilleurs délais

L’entreprise travaille activement à faire en sorte que le système à gaz puisse redémarrer dans les meilleurs délais, a dit Mme Gagnon.

« À ce jour, nous croyons que d’ici la fin du mois de mai tout devrait être revenu à la normale. Redémarrer le système de récupération du gaz est notre priorité », a-t-elle ajouté.

Cette situation est temporaire, insiste la porte-parole. « Plusieurs fois par jour, nous surveillons les retombées et nous modulons nos opérations afin d’en minimiser les impacts. »

Les mises à l’évent se font habituellement lors d’entretien préventif ou encore par mesure préventive, quand l’entreprise doit procéder à des bris de ce système à gaz.

Mme Gagnon ajoute que la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ainsi que les équipes d’ingénieurs et d’employés aux opérations primaires sont à pied d’oeuvre pour résoudre la situation.

Trois plaintes

L’utilisation des torchères pour brûler le CO non récupéré laisse échapper de la poussière.

Jusqu’à maintenant, reconnait Mme Gagnon, trois citoyens se sont plaints de ces poussières qui retombent sur leurs maisons respectives.

Les citoyens savent cependant qu’il y a belle lurette que l’entreprise défraye le coût du nettoyage des maisons quand celui-ci s’impose.

« Nous avons une ligne téléphonique que les gens peuvent utiliser en tout temps et un système de compensation pour nos voisins immédiats. Chaque plainte est traitée », conclut-elle.

image