24 février 2017
Des festivités ternies au Colisée Cardin
Par: Deux Rives

Les Éperviers vivaient une soirée doublement spéciale vendredi soir au Colisée Cardin. Ceux-ci fêtaient leur ville ainsi que leur directeur général, Christian Deschênes, à l’occasion de sa dernière partie de saison régulière en tant que joueur devant les partisans sorelois.

Publicité
Activer le son

Les protégés de Serge Forcier recevaient les Marquis de Jonquière et leur entraîneur-chef Richard Martel, premier entraîneur du numéro 8 des Sorelois lors de son passage dans les rangs juniors.

Même si le match s’est soldé par la marque de 4 à 3 en prolongation en faveur des visiteurs, l’organisation des Éperviers a réservé un noble hommage à son doyen. Christian Deschênes s’est d’ailleurs vu décerner la première étoile de la rencontre.

Durant la cérémonie, c’est accompagné de sa famille qu’un Christian Deschênes émotif s’est présenté devant les scribes présents pour le questionner.

« Ce n’est pas quelque chose à quoi je m’attendais, c’est touchant, a raconté Christian Deschênes. J’aurais aimé finir avec la victoire, mais ça a été un bon match pour nos spectateurs. Je pars la tête tranquille avec une bonne gang pour prendre la relève. »

L’athlète et homme d’affaires souhaite avoir marqué les gens qui l’ont croisés par son éthique de travail. Il se considère choyé d’avoir réalisé ses projets dans la région.

« Partout où je suis passé, j’ai essayé d’être un travailleur honnête et de ne jamais ralentir malgré l’âge, a-t-il continué. La ville de Sorel-Tracy m’a permis de me gâter et de finir ma carrière en beauté devant mon monde et ça, ça n’a pas de prix.»

Le calendrier de fin de saison 2016 demeure son plus beau souvenir jusqu’à présent dans l’uniforme des Éperviers.

« Terminer 6e et battre les deux premières équipes en séries éliminatoires, c’était quelque chose de bien, a-t-il expliqué. Surtout qu’on ne donnait pas cher nous. C’était bien de voir les gradins du Colisée Cardin remplis comme jamais. »

Le match en quelques lignes

Les Marquis de Jonquière ont rapidement pris les devants avec un filet de Jean-Simon Allard.

Après un début de rencontre chancelant de la part des Éperviers devant leur plus imposante foule du calendrier régulier (2008 spectateurs), qui d’autre que Christian Deschênes pour servir une savante passe à Ryan-James Hand et ainsi niveler la marque 1 à 1. Il restait alors 1:06 à la première période.

Le deuxième vingt a été l’affaire des Jonquiérois qui ont emprisonné la troupe soreloise durant une dizaine de minutes dans leur zone, concrétisant avec un but de Hugo Carpentier à la mi-période.

Étienne Brodeur est revenu à la charge en faisant de nouveau retentir la cloche, à 14:02 de la troisième période. Luis Tremblay et Vincent Couture ont relancé le combat au cours de la période, sans toutefois avoir déterminé de gagnants après soixante minutes de jeu.

Christian Ouellet est venu gâcher le spectacle des Éperviers en prolongation, déjouant le gardien Karel St-Laurent d’une habile feinte.

Le prochain match des Éperviers se disputera samedi soir, à Thetford Mines, alors qu’ils rendront visite à l’Assurancia.

Les 3 étoiles:

– Christian Deschênes

– Hugo Carpentier

– Vincent Couture

image