31 mai 2018
Des entreprises donnent plus de 2 M$ au projet Statera
Par: Sarah-Eve Charland

Le président RIRÉRST, Benoit Théroux, a dévoilé les premiers résultats de la campagne de financement de Statera. (Photo : Sarah-Eve Charland)

La campagne de financement « Mon héron, Notre légende », visant à financer la promotion et le démarrage du projet Statera, a déjà dépassé son objectif à mi-parcours. Une trentaine de partenaires ont remis 2 075 000$ au projet récréotouristique qui démarrera le 22 juin, sur le quai Catherine-Legardeur.

Le président du regroupement indépendant pour la relance économique de Sorel-Tracy (RIRÉRST) Benoit Théroux, croit qu’il s’agit d’un résultat sans précédent dans le développement touristique.

« Une communauté fière et solidaire s’unit pour supporter ce projet touristique qui va générer d’importantes retombées économiques, sociales et médiatiques. […] C’est important pour nous d’avoir les coudées franches, de l’argent dans le compte de banque, pour les trois prochaines années. C’est charnière pour nous. On ne peut pas se dire : on n’aurait dû en amasser plus. On en veut encore. »

L’objectif initial était de 1,5 M$. La campagne de financement se poursuivra jusqu’au 31 décembre. Le RIRÉRST a placé le nouvel objectif à 2,5 M$. Le regroupement compte approcher d’autres entreprises et espère mettre la main sur d’autres subventions gouvernementales.

Des partenaires d’importances

Rio Tinto Fer et Titane a permis de dépasser l’objectif grâce à un investissement de 1 M$. Ces sous seront utilisés afin de créer l’expérience d’accueil Rio Tinto – Statera. Tous les clients seront plongés dans l’ambiance des contes et légendes dès leur arrivée.

« C’est facile donner un million pour Rio Tinto. Les entreprises ici, si je compare votre don proportionnel à votre chiffre d’affaires, je vous lève mon chapeau », a souligné le directeur général chez Rio Tinto Fer et Titane, Guy Gaudreault.

Cinq autres partenaires ont offert plus de 100 000$ à l’organisation, soit Construction Sorel, Lussier Dale Parizeau, l’Hôtel de la Rive, les caisses Desjardins et la Ville de Sorel-Tracy.

« On est l’une des rares villes au Québec à vivre au confluent de deux grands cours d’eau, qui sont la rivière Richelieu et le fleuve Saint-Laurent. On était pratiquement la ville qui avait le moins d’infrastructures en bordure de ses rives. Le projet de Statera, c’est un projet fort », a affirmé l’un des partenaires et vice-président ventes et stratégies chez Lussier Dale Parizeau, Luc-André Lussier.

La Ville de Sorel-Tracy a octroyé un montant de 300 000$ pour une promotion conjointe. « Ç’a un objectif premier, c’est de donner un signal fort. On y croit. Il n’y a pas de plus grande fierté pour un maire et son conseil de voir un projet majeur se développer au sein de sa communauté surtout si le projet est innovant, rassembleur et qui transformera l’image de sa ville », a déclaré le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

image