1 octobre 2018
Saint-Roch-de-Richelieu
Des entrepreneurs souhaitent créer un chalet des loisirs 2.0
Par: Julie Lambert

L'entrepreneur de Saint-Roch-de-Richelieu Dominique Feuiltault demande à la population de sa municipalité d'embarquer dans un projet pour rénover et améliorer le chalet des loisirs. (Photo : Pascal Cournoyer)

Une trentaine d’entrepreneurs ont levé la main pour participer à un projet de rénovation du chalet des loisirs de Saint-Roch-de-Richelieu, lancé sur Facebook par leur confrère Dominique Feuiltault, le 20 septembre dernier. L’entrepreneur espère aller de l’avant dans la rénovation du bâtiment municipal avec la collaboration de la municipalité et ainsi créer un projet à la fine pointe de la technologie.

Publicité
Activer le son

Le propriétaire des entreprises Maxxera et de Fullomaxx, installées à Saint-Roch-de-Richelieu, a publié son idée sur la page Facebook Citoyens de Saint-Roch-de-Richelieu après avoir fait beaucoup de bénévolat dans divers organismes communautaires de sa municipalité.

Le bénévole constate depuis plusieurs mois plusieurs besoins dans sa communauté, dont celle de créer une Maison des Jeunes, mais surtout un endroit sécuritaire et plaisant pour tous les citoyens. Il veut donner au suivant puisqu’il a lui-même bénéficié du soutien de la population quand il a été victime d’un glissement de terrain le printemps dernier. Sa première idée serait de rénover le chalet des loisirs qui est actuellement en mauvais état.

« Je veux créer un mouvement positif dans la municipalité et aussi permettre l’injection d’argent neuf. Je prends en charge le projet qui pourrait s’adresser aux jeunes entre 6 et 17 ans. On a un gros parc et un chalet des loisirs, il faut s’en servir. Je voudrais qu’on rénove ce secteur pour en faire un lieu 2.0, avec de meilleurs équipements en respectant notre empreinte environnementale. On pourrait l’améliorer avec des jardins communautaires, une cuisine populaire, plusieurs aires intérieures pour chacun des groupes de jeunes, mais aussi en faire un lieu de rassemblement social pour tous les citoyens », rêve le père de deux adolescents.

Dans le but de réaliser son projet, il a demandé la contribution financière et bénévole des gens de son patelin, mais surtout des entrepreneurs de Saint-Roch-de-Richelieu. Plusieurs d’entre eux ont répondu à son appel, se réjouit l’instigateur de la démarche.

« Une trentaine de personnes sont intéressées à embarquer dans le projet. Nous nous sommes donné une mission sociale de collaborer pour l’amélioration de notre municipalité. Certains veulent offrir des dons en argent ou du matériel, d’autres aimeraient mettre la main à la pâte lors des travaux. C’est important de trouver une façon de combler le besoin d’avoir un lieu pour nos jeunes surtout depuis la fermeture du Club optimiste », explique Dominique Feuiltault.

Projet sur la table depuis longtemps

Il a fait des démarches auprès du conseil municipal puisque le bâtiment est public. La municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu avait entamé des démarches avant la dernière élection municipale, mais le nouveau conseil a mis le projet estimé à plusieurs dizaines de milliers de dollars sur la table.

« On a vu défilé le projet dans nos courriels. On est au courant de la démarche. On n’a toutefois pas commencé le budget. Le conseiller responsable des loisirs n’a pas encore décidé les projets sur lesquels nous travaillerons. Cela va dépendre de nos moyens financiers surtout avec les frais judiciaires engagés cette année. On avait déjà le projet de le refaire, il faut voir comment on va procéder », a régi le maire de Saint-Roch-de-Richelieu, Michel Beck.

« J’attends actuellement leur réponse. Il est certain que nous aimerions que le projet se fasse en collaboration avec la municipalité. S’ils nous donnent la structure existante qui est périmée et doit être rénovée, le projet va être moins dispendieux. Avec notre aide, cela pourrait vraiment être moins dispendieux, sinon je ne suis pas fermé à l’idée de continuer de façon privée avec le groupe d’entrepreneurs », conclut-il.

image