7 avril 2020
Rassemblement virtuel en ce temps de pandémie
Des entrepreneurs sorelois se serrent les coudes
Par: Katy Desrosiers

Jessica Mireault a lancé des rencontres virtuelles pour les entrepreneurs locaux pendant la pandémie. Photothèque | Les 2 Rives ©

La copropriétaire du restaurant Le Belvédère, Jessica Mireault, a organisé des rencontres en ligne entre entrepreneurs locaux afin qu’ils puissent sortir de la solitude et partager leurs initiatives et leurs inquiétudes.

Publicité
Activer le son

Environ 17 entrepreneurs d’ici, de tous les domaines, ont participé à la première rencontre virtuelle qui a eu lieu le 29 mars. Également, le CLD de Pierre-De Saurel, la SADC de Pierre-De Saurel, la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy et le maire de Sorel-Tracy y ont participé.

Lors de cette rencontre, les principaux points ressortis sont les finances, les employés et le positivisme des entrepreneurs . « Je pense qu’on a tous dû mettre sur le chômage des employés et j’ai ressenti à quel point ça touchait les entrepreneurs. Moi y compris. Il y a une crainte pour le après », avoue-t-elle.

L’entrepreneure a eu l’idée après avoir vu certaines initiatives comme les rencontres organisées par Alias Entrepreneur.e avec l’homme d’affaires Serge Beauchemin, qui sont repartagées via plusieurs organisations dont le Réseau des femmes d’affaires du Québec.

« On est tous en isolement. On ne sait pas trop où on s’en va. J’avais envie de parler moi-même, pas seulement d’écouter. De parler avec du monde de la région, de voir comment ils vivent ça. Est-ce qu’ils ont des bons coups, des bonnes idées? D’emblée, je suis quelqu’un qui aime se rallier avec les autres entrepreneurs », explique la femme d’affaires.

Les entrepreneurs participants ont tellement aimé qu’ils ont demandé à répéter l’expérience. Une seconde rencontre a eu lieu le mercredi 1er avril. Un groupe Facebook avec les entrepreneurs participants et d’autres qui n’ont pas pu participer aux rencontres a été créé afin que tous puissent échanger en ces temps plus difficiles.

Bien que l’invitation ait été lancée à plusieurs restaurateurs, peu ont répondu à l’appel. « Je peux comprendre, tout le monde a sa situation. Je regarde ce qui se fait dans les autres villes. Je pense que rendu là, oui on reste des entrepreneurs, on fait de la business, mais dans la crise actuelle, c’est vraiment important de se serrer les coudes pour les gens. C’est tous ensemble qu’on va y arriver et tant mieux si on offre des services différents et qu’on peut accommoder les gens. Il faut regarder le but commun », croit-elle.

Un milieu des affaires transformé

Jessica Mireault ose espérer que l’esprit de collaboration qui se développe davantage entre les entrepreneurs perdurera.

Aussi, elle croit que la situation actuelle pourrait conscientiser la population à consommer localement.

« Je pense que ça vient conscientiser et montrer à quel point c’est facile d’encourager local. On entendait toujours les gens dire qu’il n’y a rien à Sorel. Bien je pense que les gens en ce moment sont contents de voir ce qu’il y a à Sorel. Je crois que ça va aider, que ça va avoir changé la vision des consommateurs », espère l’entrepreneure.

image