13 août 2019
Explosion d'une petite bonbonne au restaurant le Quartier Général
Des employés subissent des blessures et brûlures
Par: Katy Desrosiers
Le restaurant est fermé pour une durée indéterminée. 
Photo Alexandre Boucher

Le restaurant est fermé pour une durée indéterminée. Photo Alexandre Boucher

L’explosion d’une petite bonbonne de butane le samedi 10 août vers 18 h 30 a causé des blessures diverses à quelques employés du restaurant Le Quartier Général situé sur la rue Prince. En raison des dommages, le restaurant est fermé pour une durée indéterminée.

La propriétaire du restaurant, Jessica Mireault, n’était pas sur les lieux lorsque l’incident s’est produit. « Des clients ont raconté avoir vu une grosse boule orange à travers les passe-plats et quand je suis arrivée, ça venait de se passer. Il y avait de la nourriture et des assiettes jusque dans la salle à manger. Ç’a vraiment éclaté », explique-t-elle.

Le chef cuisinier, qui était près de l’explosion, a eu le tympan perforé et des brûlures au 2e degré à l’avant-bras. Un autre a subi des blessures au 1er degré au visage et au torse. Un troisième employé, un peu plus loin, a subi quelques brûlures plus légères.

« Notre chef a encore de la difficulté à entendre. S’il a des séquelles, ce sera à ce niveau. Pour les brûlures ce n’est rien de très grave », souligne Mme Mireault.

La propriétaire explique que l’accès à la cuisine a été fermé et que les pompiers ont coupé l’entrée de gaz. « C’est une petite bonbonne qu’on prend pour faire des plats comme des crèmes brulées qui a été déposée à côté d’une source de chaleur. Même si on sait que l’accident est dû à une erreur humaine, l’accès au gaz a été coupé et je vais faire vérifier le système par Énergir avant de le rouvrir. La CNESST (Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail) a demandé des photos aux policiers. Comme la cuisine a été fermée, ça prendra l’accord du MAPAQ (ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation) pour rouvrir », mentionne-t-elle.

Elle ne sait pas combien de temps son restaurant devra être fermé. « Pour l’instant il n’y a pas de travaux majeurs à faire, mais on verra mieux quand on va rouvrir les conduites de gaz si des équipements ne fonctionnent plus. Si tout va bien, ça devrait prendre moins d’un mois », croit-elle.

Hélène Bruneau de la CNESST confirme qu’un inspecteur visitera les lieux sous peu pour comprendre ce qui s’est passé. « S’il ne constate pas de défaillances, le restaurant pourra rouvrir au bon vouloir de la propriétaire », précise-t-elle.

image