15 janvier 2019
Manque de personnel
Des employés à bout de souffle dans les écoles de la région
Par: Julie Lambert

Les employés sont nombreux à quitter le navire pour des raisons de santé à la Commission scolaire de Sorel-Tracy. Photo Photothèque | Les 2 Rives©

En raison d’une pénurie de main-d’œuvre, plusieurs employés de la Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy sont à bout de souffle. Leur tâche s’alourdit au quotidien et on y enregistre, depuis 2015, une hausse de 28 % des congés de maladie.

À lire aussi: – La pénurie de main-d’oeuvre frappe durement la Commission scolaire de Sorel-Tracy

La présidente du Syndicat des enseignants du Bas-Richelieu, Lisette Trépanier, mentionne que la situation est visible dans toutes les régions du Québec. Le principal impact de cette pénurie est qu’elle se répercute sur les tâches des enseignants.

« Les remplacements se font souvent par des enseignants qui sont en période libre. Ils disent oui parce qu’ils veulent aider, mais cela alourdit leur tâche quotidienne. Habituellement, ils profitent de leur période sans cours pour planifier ou corriger, alors ils doivent prendre leur temps ailleurs pour le faire. Tout ça amène de la fatigue et beaucoup de poids sur leurs épaules », insiste-t-elle.

Au début de la présente année scolaire, tous les postes de la CS de Sorel-Tracy étaient pourvus à l’exception de deux postes professionnels. Néanmoins, le nombre de demandes pour des remplacements s’est multiplié et la banque de personnes disponibles ne suffit pas à combler la demande (voir autre texte).

La représentante du syndicat CSN du personnel de soutien, France Nadeau, souligne que les problèmes ne sont pas du ressort de la Commission scolaire, mais du système tout entier puisque les besoins des élèves sont de plus en plus grands et que cela demande de plus en plus de personnel pour les soutenir.

« On vit la pénurie plus durement ici parce que nous sommes une petite commission scolaire, mais tout le monde manque de personnel dans tous les corps de métier. La problématique, c’est que le nombre d’heures est parfois insuffisant pour garder nos professionnels, surtout si une CS près de Sorel-Tracy, comme celles Des Patriotes ou Longueuil, offre plus d’heures. Je n’avais presque jamais de démissions et j’en ai eu cette année », se désole-t-elle.

Besoin d’un coup de main

Le nombre de congés de maladie est en hausse depuis 2015-2016 à la CS de Sorel-Tracy (voir tableau). La responsable du secrétariat et des communications de l’organisme, Geneviève Handfield, ne pouvait toutefois pas confirmer que la lourdeur des tâches des enseignants ou les problèmes de recrutement étaient en lien avec la hausse enregistrée de congé de maladie dans les dernières années.

« Oui, on enregistre une hausse, mais on ne peut pas l’expliquer parce que nous n’avons pas d’étude ou de réflexion réalisées sur cette question. »

Selon Mme Trépanier, la situation pourrait se résorber si l’organisme réussissait à recruter plus de gens, mais elle pense que la solution se trouve surtout dans la revalorisation de la profession d’enseignants et du milieu de l’éducation.

« Il faut donner à notre monde le goût d’aller dans le domaine. Les salaires sont un gros problème, tout comme le nombre d’heures offertes. Plusieurs nouveaux professeurs quittent après moins de cinq ans parce qu’ils sont affectés à des remplacements dans des secteurs où ils ne sont pas qualifiés. Ils ne se sentent pas très compétents et ajoutons la lourdeur de la tâche à tout ça, ça ne donne pas le goût aux gens de rester », déplore-t-elle.

Afin de passer à travers cette crise, France Nadeau croit que les conditions salariales sont à revoir pour compétitionner avec les emplois fédéraux ou les autres emplois gouvernementaux comme dans les villes.

« Ce n’est pas normal que les employés gagnent moins cher. Je suis à revoir avec la CS de Sorel-Tracy des solutions, dont un nouveau plan d’effectif, afin de donner plus d’heures à nos professionnels au lieu de plusieurs petits postes de quelques heures. On doit leur donner de plus belles tâches et de meilleures conditions pour ne pas les perdre », argumente-t-elle.

Nombre de personnes en congé de maladie à la Commission scolaire de Sorel-Tracy

2018-2019 (jusqu’à maintenant) : 78

2017-2018 : 142

2016-2017 : 137

2015-2016 : 111

image