22 avril 2015
« Des décisions dommageables pour la région » — Sylvain Rochon
Par: Julie Lambert

SOREL-TRACY – Le député de Richelieu, Sylvain Rochon, s’explique mal la décision du gouvernement d’adopter le projet de loi 28 sous le bâillon, mais il déplore surtout déplore ses «nombreux impacts» sur l’économie de la région.

Publicité
Activer le son

Le député de Richelieu, Sylvain Rochon, se trouvait à l’Assemblée nationale, le 20 avril dernier, lors de la période de délibération entourant le projet de loi 28. Les discussions se sont terminées très tard en soirée et le projet de loi a été adopté au grand dam des partis de l’opposition.

« On nous met dans la gorge en une seule bouchée un projet de loi contenant 337 articles. On y abolit les CLD en sabrant dans le financement de l’économie locale. Ce sont des coupes très importantes d’argent qui venait de Québec pour aider les communautés », déplore le député péquiste.

C’est sans compter les autres mesures de ce projet de loi où l’on diminue la rémunération des pharmaciens alors qu’on a augmenté la rémunération des médecins spécialistes, ce qui est une aberration pour M. Rochon. On s’attaque également aux familles en poursuivant la modulation des frais de garderie, déplore-t-il.

Des mesures variées et différentes ont été regroupées en un seul projet de loi et la méthode utilisée pour les adopter a déçu le député de Richelieu.

« Mes collègues l’ont appelée la méthode à la Harper. C’est un projet de loi mammouth. Nous aurions dû voir chacune des mesures à la fois et ne pas utiliser le bâillon qui est une façon de faire exceptionnelle. C’est un dangereux précédent. Le projet de loi est une obsession de l’austérité du gouvernement sans égard aux impacts sur la population », pense-t-il.

La grogne est d’ailleurs palpable dans la population, mentionne-t-il, alors que les manifestations ont repris de plus belle. Selon lui, la paix sociale sous le gouvernement libéral est loin d’être gagnée.

image