25 mai 2018
Des citoyens veulent que le projet de pont devienne un enjeu politique
Par: Sarah-Eve Charland

Le président de Pont STL 2028, Richard St-Germain. (Photo : Jean-Philippe Morin)

Le Regroupement de citoyens et de citoyennes pour la construction d’un pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie à l’horizon 2028 (Pont STL 2028) invite les candidats aux élections provinciales à mettre cet enjeu sur la table après avoir tenu un 5 à 7 d’information en appui au projet le 15 mai dernier.

Le promoteur Luc Poirier avait profité de l’occasion pour réitérer ses demandes au gouvernement du Québec concernant le financement des coûts d’exploitation.

Selon Pont STL 2028, le projet de construction d’un pont fait face à deux obstacles, dont le transfert d’une partie des frais consacrés aux traversiers. Le Regroupement croit que ce problème peut être résolu en modifiant le service. Il croit aussi que l’activité économique induite par le pont sur une période de 30 à 50 ans viendra compenser l’État par le biais des impôts et des taxes.

Le second obstacle est lié à la réglementation concernant la construction d’une infrastructure privée sur des terres et des voies d’eau publiques. Pont STL 2028 croit que le gouvernement peut s’inspirer de projets tels que le Centre Vidéotron à Québec qui a requis un projet de loi spécifique.

Le Regroupement affirme qu’il ne manque qu’une volonté politique pour la réalisation de ce projet. Pont STL 2028 a souligné vouloir appuyer le ou les candidats qui s’engagera à soutenir le projet durant la campagne électorale.

image