28 avril 2021
Prolongement de la piste cyclable sur le chemin Saint-Roch à Sorel-Tracy
Des citoyens militent pour un partage de la route entre cyclistes et automobilistes
Par: Alexandre Brouillard

Une trentaine de citoyens de Sorel-Tracy étaient réunis à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy, le 19 avril, avant la séance du conseil municipal pour exprimer leur désaccord face au prolongement de la piste cyclable sur le chemin Saint-Roch. Photo Alexandre Brouillard | Les 2 Rives ©

Suzanne Desrosiers, résidente du chemin Saint-Roch, a lancé une pétition et organisé un rassemblement citoyen à l’hôtel de ville de Sorel-Tracy, le 19 avril dernier, pour demander une solution de rechange qui favoriserait le partage de la route entre les vélos et les automobiles et le maintien des stationnements sur le chemin Saint-Roch, à Sorel-Tracy.

Publicité
Activer le son

« Actuellement, sur une partie du chemin Saint-Roch ainsi que devant ma maison où se situe mon salon de coiffure, les voitures et les vélos se partagent la route. Toutefois, la Ville veut instaurer une piste cyclable unidirectionnelle de chaque côté du chemin. Ce changement interdirait du même coup le stationnement dans la rue. Mes clientes devront donc se stationner à environ 800 mètres de mon commerce », déplore Suzanne Desrosiers, instigatrice de la pétition.

La décision d’instaurer une piste cyclable unidirectionnelle des deux côtés de la route sur une section du chemin Saint-Roch avait été adoptée lors de la séance du conseil municipal du 2 novembre 2020, dans le cadre du Plan du réseau cyclable de la Ville de Sorel-Tracy.

Lors du dernier conseil municipal, le 19 avril, Patrick Péloquin, conseiller municipal du quartier Des Patriotes, a expliqué les raisons derrière cette décision du conseil. « Pour rester dans le mouvement Vélosympathique, la Ville doit démontrer un réel engagement dans le développement d’une culture favorable au vélo. C’est pourquoi nous adhérons au réseau panquébécois, la Route verte, et que nous ajoutons certaines rues dans le réseau cyclable, dont une section du chemin Saint-Roch ».

Après s’être adressée au maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, et à la suite de discussions avec certains conseillers, dont Sylvie Labelle et Olivier Picard, Mme Desrosiers a lancé une pétition afin que ses arguments soient entendus au conseil municipal. « Je ne suis pas contre les pistes cyclables! Bien au contraire, je fais moi-même beaucoup de vélo. Par contre, je crois que la route peut être partagée entre cyclistes et automobilistes sans problème sur le chemin Saint-Roch. J’ai donc lancé la pétition et récolté 170 signatures en quelques jours », affirme-t-elle.

Éventuellement, la Ville désire instaurer des pistes cyclables bidirectionnelles sur le chemin Saint-Roch. Toutefois, la première étape pour les élus est d’avoir accès à des programmes de subventions et pour cela, la Ville de Sorel-Tracy doit intégrer le chemin Saint-Roch à la Route verte. Pour Sylvie Labelle, conseillère du quartier Richelieu, « il est primordial que la Ville s’engage immédiatement en intégrant le chemin Saint-Roch à la Route verte pour éventuellement y aller avec une piste cyclable bidirectionnelle ».

Une question de sécurité

Advenant l’instauration de pistes cyclables unidirectionnelles sur le chemin Saint-Roch, Mme Desrosiers a peur que des accidents surviennent entre cyclistes et automobilistes. « Toutes mes clientes devront se stationner dans mon entrée de cour. Elles devront donc couper la piste cyclable à plusieurs reprises, en arrivant et en quittant mon domicile. C’est très dangereux », soutient-elle.

« Pour prendre cette décision, la Ville s’est appuyée sur des recommandations de Vélosympathique, de Vélo Québec et de la Route verte. Nous suivons les recommandations au niveau de la sécurité. C’est un enjeu prioritaire pour mes collègues et moi. Nous voulons à tout prix garantir la sécurité des citoyens. Sans oublier que la mobilité active fait partie du plan stratégique de la Ville », a argumenté Mme Labelle, lors de la séance du conseil durant laquelle les élus ont été questionnés à maintes reprises sur le prolongement de la piste cyclable sur le chemin Saint-Roch.

Mobilisation citoyenne à l’hôtel de ville

Après avoir déposé la pétition au conseil municipal de la Ville de Sorel-Tracy, Mme Desrosiers a organisé une mobilisation citoyenne à l’hôtel de ville, le 19 avril, juste avant le début de la séance du conseil où environ 30 personnes s’étaient réunies.

« Je remettrai des lettres qui expliquent mes arguments aux élus. Nous ne voulons pas faire du grabuge, mais seulement leur démontrer que la question nous préoccupe. En temps normal, hors pandémie, nous aurions pu assister physiquement à la séance et adresser nos questions. Le projet aurait pu être sur la glace en attendant », explique l’instigatrice de la pétition.

Finalement, le conseiller du Vieux-Sorel, Jocelyn Mondou, a proposé que le conseil reçoive copie de la pétition et que la portion de la piste cyclable entre le boulevard des Érables et le 9000, chemin Saint-Roch conserve le statut de voie publique partagée vélo-auto jusqu’à l’implantation d’une piste cyclable bidirectionnelle. Toutefois, la résolution de M. Mondou n’a pas trouvé d’appuyeur et n’a donc pas été adoptée par le conseil municipal.

« Je suis très surprise que le conseil n’ait même pas adopté la résolution de la pétition et excessivement déçue. Je tiens à remercier tous les gens qui m’ont appuyée, mais je n’irai pas plus loin dans mes démarches », confie Mme Desrosiers.

En fin de séance, le conseiller Olivier Picard a mentionné qu’il étudiait quelques pistes de solution, mais qu’il devait quand même continuer avec le scénario voté en novembre dernier par les élus.

image