23 décembre 2020
Des cartes de Noël seront remises aux résidents du CHSLD de Contrecœur
Par: Katy Desrosiers

La Dre Évelyne Bourdua-Roy ainsi que sa fille Solène Bourdua-Bolduc ont remis les cartes de Noël au CHSLD de Contrecœur afin qu’elles soient distribuées aux résidents. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

À l’approche de Noël, la Dre Èvelyne Bourdua-Roy a décidé de suivre le mouvement de remise de cartes de Noël à des résidents en CHSLD. Avec des cartes et des dessins réalisés par des enfants, elle redonnera un peu de bonheur aux quelque 70 résidents du Centre d’hébergement de Contrecœur.

Publicité
Activer le son

Èvelyne Bourdua-Roy est médecin de famille à Contrecœur. C’est en voyant l’initiative de cette infirmière de Gatineau qui invite les gens à envoyer des cartes aux personnes âgées habitant en résidences qu’elle a voulu embarquer dans le mouvement.

« Nos CHSLD, ce n’est pas leur année, c’est le moins qu’on puisse dire. Ça fait longtemps qu’on sait qu’ils sont sous-financés. Cette année a vraiment mis en évidence à quel point ça ne va pas et là, c’est encore plus cruel et désolant comme situation, l’isolement accentué que ces personnes-là font l’objet. […] Ce n’est pas grand-chose une carte avec un dessin d’enfant, mais c’est un petit rayon de lumière et je crois qu’on peut utiliser toute la lumière qu’on a en 2020 », souligne Dre Bourdua-Roy

C’est ainsi qu’elle a contacté les enseignantes de sa fille qui fréquente le volet alternatif d’une école à Sainte-Julie. Tout de suite, elles ont embarqué. La médecin a ensuite contacté la gestionnaire du CHSLD Contrecœur, Patricia Lespinasse, qui a été enthousiasmée par l’idée. Avant de donner l’approbation finale, il fallait vérifier la faisabilité du projet puisque la dernière chose que Dre Bourdua-Roy veut avec ce don, c’est qu’il permette au virus d’entrer dans le CHSLD.

Après quelques vérifications sur la façon de procéder, Mme Lespinasse a accepté la collaboration.

Ainsi, après être allée chercher les cartes à l’école de sa fille, Dre Bourdua-Roy les a remises au Centre d’hébergement le 17 décembre. Elles passeront un moment en quarantaine avant d’être distribuées aux résidents près de Noël. Le Centre d’hébergement de Contrecœur héberge des personnes âgées et des personnes aux prises avec des problématiques en santé mentale.

Sensibiliser les jeunes

En plus d’accepter de réaliser les cartes avec des élèves de première et deuxième année du primaire, les enseignantes ont choisi de donner un atelier sur l’empathie, les manières d’aider son prochain et de tendre la main vers les personnes seules.

Selon la réponse que Dre Bourdua-Roy a reçue des enseignantes, les élèves sont enchantés de participer à l’activité et de faire des dessins et des cartes pour les personnes âgées, qui seront encore plus isolées pour cette période des Fêtes.

Avec cette activité de création qui s’est échelonnée sur un peu plus de deux semaines, les élèves ont aussi pu travailler leurs aptitudes en écriture.

La médecin de famille croit que comme société, une réflexion doit être faite lors de la prochaine année concernant les CHSLD et les personnes âgées. « Il faut penser davantage à eux et les considérer comme des membres à part entière de la société, avance-t-elle. Certains n’ont plus de famille, ils n’ont plus rien. »

Selon elle, tous gagneraient à faire de cette initiative une tradition.

image