6 juin 2016
Des brigadiers demandés à Yamaska
Par: Sarah-Eve Charland

La sécurité liée à l’emplacement du pavillon Saint-Gabriel de l’école Intégrée d’Yamaska est un enjeu qui préoccupe plus que jamais la Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy, qui a demandé à la municipalité de Yamaska d’embaucher des brigadiers.

« C’est très dangereux, notamment en raison des autobus et du trafic tout juste après le pont. C’est une route très achalandée », dénonce le président de la CS, Denis Rajotte.

« C’est un problème qu’on traite depuis plusieurs années. Les débarquements des autobus deviennent complexes avec la circulation de la rue du Pont. […] Nous espérons une issue favorable à ce dossier. La sécurité des enfants, c’est notre préoccupation première », ajoute la responsable aux communications de la CS, Christine Marchand.

Deux classes sont présentement ouvertes dans ce pavillon. Puisque la CS s’est vu refuser à trois reprises son projet d’agrandissement de son pavillon Notre-Dame, près de l’église à Yamaska, les commissaires ont décidé de trouver des alternatives pour assurer la sécurité. Pour la prochaine année, une classe supplémentaire sera ouverte dans cet établissement, amenant le compte à trois classes.

Même s’il n’y a pas eu d’accidents rapportés à la Commission scolaire, les commissaires ont préféré aller de l’avant.

« C’est surtout des craintes que nous avons. Nous sommes responsables de la sécurité des jeunes à l’intérieur des autobus. La municipalité est responsable sur les voies de service. Nous avons eu des plaintes de parents, mais nous les référions à la municipalité », explique Mme Marchand.

La question sera discutée ce soir lors de la séance du conseil de Yamaska. « Les élus vont se prononcer à ce moment. Je ne peux pas en dire davantage à ce sujet », a mentionné le maire de Yamaska, Louis R. Joyal.

image