7 novembre 2017
Des activités au centre-ville pour rendre hommage aux anciens combattants
Par: Julie Lambert

Le courage des anciens combattants et de ceux toujours en service sera souligné lors de célébrations du jour du Souvenir qui se dérouleront au centre-ville de Sorel-Tracy le 11 novembre.

Les membres de la Légion royale canadienne filiale 117, Général L.R. Laflèche, de Sorel-Tracy ont prévu une journée d’activités dès 13h. Les gens sont invités à se réunir au Centre Sacré-Cœur avant de marcher jusqu’au monument commémoratif situé au carré Royal.

« Il va y avoir des présentations de couronnes par les légionnaires et des discours protocolaires, à 14h, en présence de plusieurs dignitaires, se réjouit le président de la légion locale, Denis Duguay. Cette journée n’est pas juste pour les vieux combattants comme moi, mais aussi pour ceux plus jeunes. »

La cérémonie devrait se terminer avec un concert militaire offert par l’Union musicale de Shawinigan, mentionne René Sheridan. Les Cadets de la Marine et du Marquis de Tracy participeront à l’évènement. Cette partie des activités se terminera à 17h et une soirée dansante est aussi prévue par la suite dans les locaux de la légion, situés au 117, rue du Souvenir à Sorel-Tracy.

Toujours d’actualité

De nombreux membres de la région ont participé aux efforts de guerre du Canada dans les dernières décennies, mentionnent les militaires. Il reste quelques anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale, de la guerre de la Corée du Vietnam et de la Somalie, mais il y a également de nouveaux combattants dans la vingtaine ayant servi en Afghanistan.

Le président Denis Duguay, qui a servi en Somalie, croit qu’il est important de se rappeler de ceux qu’on perd au combat, mais aussi d’être présents pour aider ceux qui reviennent avec souvent des traumatismes physiques ou mentaux.

« Je n’en ai pas eu beaucoup, mais ma mère m’avait dit à mon retour de Somalie que j’avais changé. J’étais dans un party où je m’étais assoupi et quand le système d’alarme est parti, je me suis réveillé en état de combat. Quand ça fait cinq mois que tu couches avec ton meilleur ami qui est ton fusil chargé, ça laisse des traces. Tu te demandes tout le temps si quelqu’un va te le voler pendant ton sommeil et s’en servir sur toi », raconte-t-il.

Il est donc important, pensent les militaires, de ne pas seulement profiter du jour du Souvenir pour souligner leur apport à la protection des libertés, mais tout au long de l’année.

image