22 septembre 2019
Président de la Commission scolaire pendant près de 30 ans
Denis Rajotte s’éteint après avoir lutté contre un cancer grave
Par: Katy Desrosiers

Denis Rajotte avait à cœur la réussite des élèves. Photo gracieuseté

Denis Rajotte lors de l'inauguration de l'École Saint-Roch en 2018. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Sylvie Labelle, également conseillère municipale à Sorel-Tracy, est la nouvelle présidente de la Commission scolaire de Sorel-Tracy. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Impliqué pendant près de 40 ans à la Commission scolaire (CS) de Sorel-Tracy, Denis Rajotte est décédé le 22 septembre, quelques jours seulement après avoir remis sa démission à titre de président, le 17 septembre. Sylvie Labelle, alors vice-présidente, a été nommée pour lui succéder.

Joint par téléphone au lendemain de sa démission, M. Rajotte, qui était atteint d’un cancer incurable, nous avait avoué que la décision avait été difficile à prendre, mais qu’elle était inévitable. « La situation est réelle, je n’ai pas le choix, il faut que j’en parle. Je ne peux pas me sauver d’une situation semblable. Il faut que je fasse face à la réalité », avait-t-il confié, visiblement épuisé.

« C’est sûr que ç’a été une décision difficile à prendre, ça faisait 29 ans de service, on ne prend pas ça à la légère », avait-t-il ajouté.

Cependant, il a souligné faire pleinement confiance à Sylvie Labelle.

Cette dernière s’est dite honorée de la confiance que lui porte le conseil et souligne que M. Rajotte était un président très impliqué. « À titre de vice-présidente, j’ai été appelée à remplacer M. Rajotte dans des événements, des réunions, des colloques, mais c’était très rare parce qu’il était très présent », a-t-elle affirmé.

Mme Labelle se sent prête à relever le défi. «Et c’est dans un moment de grands défis parce que, tout le monde est au courant de ce que la CAQ veut faire avec nous (abolir les commissions scolaires). […] Ça fait de nombreuses années que je suis impliquée. Je crois à la répartition des ressources équitables pour tous les élèves […] et d’offrir un service de proximité à la population. Je pense qu’on est un acteur économique important dans la région, on a beaucoup d’employés directs et indirects », explique-t-elle .

Celle qui est également conseillère municipale à la Ville de Sorel-Tracy affirme que ses deux fonctions n’entrent pas en conflit. « À la Ville, si une décision est prise impliquant la Commission scolaire, je me retire du point. Ce que ça démontre, c’est que je suis très impliquée dans la région parce que je l’aime », souligne Mme Labelle.

Quarante ans d’implication

M. Rajotte a été pendant 10 ans commissaire et pendant près de 30 ans président. À la Commission scolaire, on affirme qu’il a toujours travaillé dans le meilleur intérêt des élèves et qu’il était présent aussi souvent que possible aux événements qui célébraient la réussite des jeunes, comme la remise des diplômes et la collation des grades.

« M. Rajotte a toujours été un ardent défenseur de l’école publique et il croyait fermement aux partenariats avec la communauté », souligne la directrice des Services du secrétariat général et des communications, Christine Marchand.

Au cours des années, M. Rajotte a participé à la fusion des commissions scolaires de Sorel et Tracy, aux projets d’agrandissement des écoles Saint-Roch, Maria-Goretti, St-Jean-Bosco et St-Gabriel-Lalemant, à l’attribution de l’aide financière pour l’agrandissement de l’École Intégrée d’Yamaska et à la création des écoles de cycles au secondaire. Il a également été reconnu comme Grand Bâtisseur par Centraide en 2011.

Plus récemment, il a accepté le poste de président par intérim du conseil d’administration de la SADC Pierre-De Saurel en remplacement de Pierre-André Émond, qui s’est lancé dans la course comme candidat conservateur aux prochaines élections fédérales.

image