5 novembre 2018
Élection partielle à Contrecœur
Denis-Charles Drapeau remporte un siège à la table du conseil
Par: Julie Lambert

Le journaliste Denis-Charles Drapeau a été élu conseiller du district no6 à Contrecœur, le 4 novembre. (Photo : Gracieuseté/Ville de Contrecœur)

Le journaliste Denis-Charles Drapeau a remporté le siège du district no 6 avec 71,7% des voix lors de l’élection partielle, qui avait lieu le 4 novembre, à Contrecœur. Il compte profiter des trois prochaines années pour faire avancer plusieurs dossiers importants dans son quartier de Saint-Laurent-du-fleuve, dont la sécurité routière et l’érosion des berges.

Le scrutin avait pour but de pourvoir le poste vacant au conseil à la suite du décès, en juillet dernier, du conseiller Jean Grenier. Trois candidats ont fait campagne dans les dernières semaines, soit Cindy DeChamplain, Denis-Charles Drapeau et Jean Fortin.

Lors de cette élection partielle, Denis-Charles Drapeau a été élu avec 231 votes, contre 67 pour Mme DeChamplain et 24 pour M. Fortin. Le nouveau conseiller s’est réjoui du résultat au lendemain de l’élection partielle.

« C’est vraiment un résultat sans équivoque, malgré le faible tôt de participation. J’ai travaillé très fort pour faire sortir le vote. Cela a été dur puisque plusieurs citoyens ne savaient même pas qu’il y avait une élection dans leur quartier. J’ai fait beaucoup de porte-à-porte. Je crois que cela a paru dans le résultat », mentionne le journaliste et propriétaire du journal Le Contrecourant.

Il entamera son mandat au conseil de trois ans dans les prochains jours et s’occupera en priorité de vérifier sa conformité au code d’éthique et de déontologie auprès de professionnels en raison de son travail de journaliste.

« Je ne couvrirai pas les dossiers municipaux de la municipalité. Ce sera mon collègue qui s’occupera des dossiers municipaux qui touchent Contrecœur. Je vais rencontrer un conseiller en éthique dans les prochains jours afin d’éviter qu’il y ait des imbroglios et pour m’assurer de tout faire correctement », assure Denis-Charles Drapeau.

Au cours de son mandat, il souhaite améliorer la sécurité routière dans son secteur surtout en raison de la route Marie-Victorin qui est problématique selon lui et qui empêche les citoyens de profiter pleinement de leur résidence. L’érosion des berges et les fosses septiques sont aussi des dossiers importants pour le citoyen. « Il fallait quelqu’un qui allait valoriser le secteur et aussi protéger ses acquis », conclut-il.

image