24 mars 2021
Déjà un vif engouement pour les vélos dans la région
Par: Alexandre Brouillard

Selon Pierre Latour, gérant du Sports Experts, l’engouement envers les vélos est extraordinaire. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Alors que l’été n’est pas encore arrivé, les détaillants de la région constatent déjà un engouement important pour les vélos de tout genre. Les cyclistes devront toutefois s’armer de patience, car la marchandise arrive au compte-gouttes dans les magasins.

Publicité
Activer le son

« La demande de vélos est déjà très forte. Elle est 400 % plus élevée qu’au même moment l’an dernier! Avec la demande exceptionnelle en vélos que nous avions connue l’année dernière, on devait s’attendre à un début de saison assez fou et c’est ce que nous vivons », affirme Richard Marsan, marchand-associé du magasin Canadian Tire de Sorel-Tracy.

Pamela Abbott, gérante du St-Pierre Sports, abonde dans le même sens. « Ça fait déjà un bon mois que l’engouement envers les vélos a commencé. Ça sort de l’ordinaire parce que l’emballement a commencé beaucoup plus tôt. De plus, la demande concerne tous les types de vélos et elle touche de plus en plus les vélos de montagne ».

Pierre Latour, gérant du Sports Experts de Sorel-Tracy, a à peine le temps de sortir les nouveaux vélos des boîtes qu’ils sont vendus. « Les ventes de bicycles vont bon train depuis environ deux semaines. Les jeunes et les moins jeunes viennent déjà en magasin acheter leurs vélos pour cet été. Ils font bien parce que si on se fie à l’année passée, on pourrait en manquer. […] Nous avons déjà vendu plusieurs vélos de toutes les sortes. Même que tous nos vélos électriques sont vendus avant qu’on les ait reçus », mentionne-t-il.

« Je pense que pour une seconde année consécutive, on doit s’attendre à une pénurie mondiale de vélos. J’ai déjà vendu beaucoup de vélos pour les jeunes et même pour les adultes, qui habituellement achètent plus tard dans l’année. Je crois que les gens ont plus d’argent dans leurs poches en raison de la pandémie », avance M. Marsan.

Les Sorelois semblent donc plus nombreux que jamais à renouer avec la pratique du vélo en raison de la pandémie de la COVID-19. « Les gens sont un peu échaudés de la difficulté à trouver des vélos l’année dernière. Ils veulent déjà préparer leur été et c’est pourquoi nous en avons déjà vendu beaucoup », croit Mme Abbott.

Des vélos qui arrivent au compte-gouttes

« Je ne peux pas me plaindre, j’ai quand même déjà reçu beaucoup de vélos en magasin. J’attends environ 250 vélos cette année, mais j’en reçois au compte-gouttes à coup de 20 par semaine en moyenne », explique le gérant du Sports Experts.

Mme Abbott ajoute que les retards de livraisons sont problématiques. « Je ne crois pas manquer de vélos cette année. Ce sont les délais de livraison qui causent le plus de problèmes. Ces délais créent de l’impatience chez nos clients. Les retards repousseront le début de la saison pour certains cyclistes », ajoute-t-elle.

Alors que plusieurs détaillants attendent les livraisons de vélos, Richard Marsan avait prévu le coup en commandant pas moins de 700 bicycles, il y a déjà plusieurs semaines. « Je voulais m’assurer de ne pas en manquer cette année. Mon stock de vélo est beaucoup plus volumineux que les années passées », affirme-t-il, vraisemblablement heureux de sa décision.

Malgré une réserve importante, Richard Marsan craint un manque de vélos durant la saison estivale. « J’ai peur que mes autres commandes arrivent plus tard cet été, soit quelque part en mai ou même en juin. La majorité de nos vélos arrivent de Chine et beaucoup des bateaux qui arrivent d’Asie se font attendre. […] Si les gens veulent s’assurer d’avoir un vélo pour l’été, ils devraient passer rapidement en magasin », conclut-il.

À lire aussi: Certains équipements estivaux déjà très populaires 

image