8 janvier 2016
Découvrir le chant avec Louise Marcotte
Par: Louise Grégoire-Racicot
Louise Marcotte ouvre son école de chant à Sainte-Anne-de-Sorel. On voit ici la soprano en concert, à Sorel-Tracy, avec Pascal Gauthier. | Photo - Gracieuseté Philippe Manning

Louise Marcotte ouvre son école de chant à Sainte-Anne-de-Sorel. On voit ici la soprano en concert, à Sorel-Tracy, avec Pascal Gauthier. | Photo - Gracieuseté Philippe Manning

Découvrir le chant, améliorer sa prestation vocale, mieux prendre sa place dans un chœur ou encore faire carrière en chant, voilà autant de raisons de frapper au nouveau Studio de chant de Louise Marcotte.

Réputée chanteuse soprano soreloise, elle enseigne désormais le chant chez elle, à Sainte-Anne-de-Sorel. Elle cumule une large expérience et un bagage de connaissances vocales acquises sur différentes scènes de l’opéra, auprès de chefs d’orchestres réputés, de professeurs émérites.

Elle a endisqué deux albums, travaille avec le Choeur de Sorel-Tracy et anime le chant à l’Oratoire Saint-Joseph depuis 13 ans.

« Je veux partager ces connaissances avec ceux pour qui chanter est attrayant et je sais que c’est le cas de plusieurs personnes ici », explique-t-elle, soulignant qu’il n’est pas nécessaire de connaitre la musique pour accéder à son studio.

« Je me suis enfin décidée à enseigner ici, moi qui depuis 15 ans enseigne le chant classique, la comédie musicale et le chant populaire. J’ai toujours été fascinée par la voix. J’apprécie la pédagogie vocale et je connais maints trucs et techniques pour améliorer la sienne. »

De bonnes antennes

Car la voix, poursuit-elle, est propre à chacun, composée de plusieurs ingrédients dont le mix sera différent en fonction de chacun, explique-t-elle. « Chacun doit pouvoir trouver ce qui conditionne la sienne, son type, sa personnalité. »

La psychologie influence aussi la voix, poursuit-elle. « Celle qui a appris le chant choral avec des religieuses, par exemple, ne poussera pas sa voix. On lui a appris qu’elle doit être douce. Mais il peut en être tout autrement! »

Mme Marcotte dit avoir de bonnes antennes pour détecter les voix, ce qui les retient ou les pousse trop. « Tant la pédagogie que la psychologie me permettent de comprendre ce qui se passe dans la tête de celui qui chante et qui influence sa voix », note-t-elle.

Mais il y a aussi, dans le chant, l’apprentissage de la rigueur, de la respiration, de la justesse, de la musicalité et de la prononciation, que l’on interprète des chants classiques ou populaires. Forte d‘avoir abordé elle-même tous les genres musicaux, de maitriser le piano, elle peut le transmettre à qui veut l’apprendre, peu importe son âge ou son expérience.

Les cours qu’elle dispense sont privés même si elle pourrait recevoir des groupes de six ou sept personnes.

« Les gens découvriront que, contrairement à ce qu’on leur a toujours dit, ils peuvent et sauront chanter. »

Ils apprendront ainsi à chanter juste ou chanter en même temps qu’une autre voix.

Ils apprivoiseront la musique comme un langage en soi ou le chanteur doit représenter le vrai. « Ce n’est pas parce qu’une chanson est triste qu’on doit être triste. On doit chanter la tristesse en ayant du plaisir à la chanter. »

Chacun y trouvera son compte, dit-elle: un guide musical et théorique pour bien préparer des auditions par exemple, la diction et la prononciation pour être fidèle aux origines de la musique. Certains s’initieront aux exigences du monde du spectacle. D’autres deviendront de bons choristes initiés au chant choral ou au chant à deux voix. Ou tout simplement, ils cultiveront le plaisir de chanter.

Ce faisant, ils vivront les effets thérapeutiques de la musique sur la santé, conclut-elle: rehausser la confiance en soi, améliorer la mémoire, favoriser la relaxation et l’énergie positive.

Les intéressés peuvent téléphoner au 450.556.1234 ou à l’adresse courriel suivante: louisemarso1@videotron.ca

image