5 août 2016
Débuts professionnels en arts martiaux mixtes pour Hugo Beauchemin
Par: Jean-Philippe Morin
Hugo Beauchemin (à gauche) a signé son premier contrat en arts martiaux mixtes. | Photo: tirée de Facebook

Hugo Beauchemin (à gauche) a signé son premier contrat en arts martiaux mixtes. | Photo: tirée de Facebook

Après une prolifique carrière en karaté, taekwondo, kickboxing et en boxe, le combattant sorelois Hugo Beauchemin fait maintenant le saut en arts martiaux mixtes. L’homme de 35 ans continue de gravir les échelons dans le monde des sports de combat.

Le Sorelois ne s’attendait pas à voir les portes des arts martiaux mixtes s’ouvrir devant lui. Sa fiche en kickboxing et en boxe est éloquente : 11 victoires en autant de combats, dont 7 par KO. Ce qu’il voulait au départ, c’était solliciter de grandes ligues, faire des vidéos de lui puis se faire repêcher.

« Mais Stéphane Patry [NDLR : un promoteur d’arts martiaux mixtes] m’a parlé de la MMA et l’organisation TKO MMA m’a approché. Je veux rester actif et c’était une belle opportunité. En kickboxing, il faut rester debout alors qu’en arts martiaux mixtes, il y a des prises au sol, alors je vais tenter de rester debout le plus possible! Je vais voir où ça peut me mener », explique Hugo Beauchemin.

Contrairement à plusieurs autres combattants, Beauchemin ne rêve pas d’une carrière de champion du monde. À son âge, il a d’autres objectifs.

« Mon rêve est de faire des films en tant que cascadeur ou combattant. Je suis des cours de cascadeur et si la MMA m’ouvre des portes en ce sens, tant mieux! Plus je me fais voir dans ce métier, mieux c’est », souligne-t-il.

Sa nouvelle organisation, TKO MMA, a d’ailleurs qualifié le combattant sorelois de « véritable légende des arts martiaux » sur sa page Facebook.

Une carrière prolifique

Dès l’âge de 12 ans, Hugo Beauchemin a commencé à pratiquer les arts martiaux. Il est rapidement devenu ceinture noire en karaté kenpo à 16 ans, puis ceinture noire en taekwondo à 20 ans.

Après avoir gagné plusieurs championnats canadiens, puis avoir participé à quelques championnats du monde, il s’est mis à la boxe, remportant ses trois combats, dont deux par KO. Il a ensuite arrêté la compétition de l’âge de 25 à 28 ans en raison de blessures, avant de remporter la médaille de bronze en championnat du monde de kickboxing. Un autre arrêt de la compétition, cette fois de 2012 à 2014, s’est imposé en raison d’une opération à un genou.

« Mais depuis 2015, je n’ai plus aucune blessure. J’ai réglé ce que j’avais à régler de ce côté-là. La santé va bien et je suis prêt à montrer ce dont je suis capable », souligne-t-il.

Un premier combat déjà prévu

Son dernier combat amateur en kickboxing est prévu le 1er octobre 2016. Ensuite, Hugo Beauchemin disputera son premier combat en arts martiaux mixtes au début du mois de novembre. L’athlète de 5’10’’ se battra dans la catégorie des 155 livres.

image