29 juillet 2016
De nouveaux défis pour Patrick Lamothe
Par: Deux Rives
Depuis le mois de mai, Patrick Lamothe est le nouveau directeur de l’école Martel. | TC Média - Stéphane Martin

Depuis le mois de mai, Patrick Lamothe est le nouveau directeur de l’école Martel. | TC Média - Stéphane Martin

Patrick Lamothe a fait sa marque à l’École secondaire Fernand-Lefebvre avec son cours de Sensibilisation à l’entrepreneuriat. Depuis maintenant un mois, il remplace Chantal St-Louis au poste de direction de l’école Martel de Saint-Joseph-de-Sorel.

Par Stéphane Martin

« J’avais le goût de relever de nouveaux défis. J’ai posé ma candidature pour faire partie d’une banque de relève de direction et l’occasion s’est présentée à moi. Je remplace Mme St-Louis pour une durée indéterminée. Alors c’est l’occasion rêvée de voir si je suis à ma place en tant que directeur. Si l’expérience est concluante, peut-être que d’autres postes s’ouvriront, sinon je peux toujours retourner à mes anciennes fonctions », mentionne M. Lamothe.

C’est avec un certain pincement au cœur que Patrick Lamothe a quitté sa chaise de professeur. Il a enseigné pendant six ans le cours de Sensibilisation à l’entrepreneuriat, formant ainsi des centaines de jeunes entrepreneurs chaque année qui seront les dirigeants d’entreprises de demain.

« J’ai tenté d’amener ça au maximum. Je ne sais pas qui va me remplacer l’an prochain, mais ça prend un profil d’enseignant particulier pour enseigner un cours particulier. Il faut être prêt à ne pas avoir de cadre pour pousser les élèves dans leurs limites. Il faut transmettre la passion, c’est aussi ce que je me fixe comme défi comme directeur. »

La politique

Celui qui fut candidat du Parti vert aux élections provinciales de 2008 a toujours eu la politique dans la peau. Depuis 2013, il occupe la fonction de conseiller municipal à Sainte-Anne-de-Sorel.

« Parmi nos réalisations, je suis très fier du parc sur les terrains de la Société d’aménagement de la Baie-Lavallière (SABL) à la Maison du marais. Nous avons donné un espace pour les jeunes familles du bas de la municipalité. Maintenant, je travaille sur un projet de dragage pour le chenal de l’Île-aux-Fantômes afin d’y permettre la navigation sur une plus longue période durant la saison estivale. Dans mes objectifs de carrière, je me pose souvent la question quant à savoir où je peux faire la plus grande différence », de conclure philosophiquement Patrick Lamothe.

image