7 octobre 2020
De retour pour une cinquième année en 2021
De nombreux visiteurs ont acheté localement au Marché du Vieux-Saurel
Par: Sébastien Lacroix
La dernière fin de semaine du Marché du Vieux-Saurel a réuni 24 commerçants. 
Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La dernière fin de semaine du Marché du Vieux-Saurel a réuni 24 commerçants. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

La COVID-19 n’a pas freiné les ardeurs des consommateurs qui se sont rendus en grand nombre cet été au Carré Royal pour visiter les kiosques du Marché du Vieux-Saurel.

Publicité
Activer le son

« Ç’a été surprenant. On s’attendait à ce que les gens soient plus frileux, mais ça été le contraire. On aurait dit que [la pandémie] a amené les gens à acheter de plus en plus localement », a fait valoir la présidente, Marie-Renée Sheridan.

« Ç’a créé un mouvement, continue-t-elle. Parce que les gens étaient plus hésitants à aller à l’extérieur. On s’entend que s’ils souhaitent fréquenter un marché public, ils auraient pu aller au Marché Jean-Talon ou au Marché Atwater, mais ils ont préféré rester dans la région plutôt que d’aller à Montréal. »

Pendant cette saison, qui était la quatrième du Marché du Vieux-Saurel, ce sont une cinquantaine de producteurs et commerçants qui ont pu profiter d’une visibilité en venant vendre leurs produits directement aux consommateurs. « On comptait en moyenne 19 kiosques par samedi. Tandis qu’il y a quatre ans, nous en avions peut-être 10 », indique Marie-Renée Sheridan.

La présidente a d’ailleurs confirmé le retour du Marché du Vieux-Saurel pour la saison 2021. Cet été, elle avait soulevé des doutes en raison du manque de bénévoles et de la fatigue ressentie à tenir l’événement à bout de bras depuis quatre ans, en plus de son travail d’enseignante et son rôle de maman. Elle se disait aussi déçue du manque de considération des élus et de se faire « facilement tasser lorsqu’il y a de plus gros événements ».

« J’ai envoyé un message [sur les réseaux sociaux] et des producteurs se sont engagés à me donner un coup de main l’an prochain, souligne Mme Sheridan. Ce qui me permettra de voir certains samedis d’été. »

image