30 août 2018
De nombreux militants accueillent Sylvain Rochon dans son local électoral
Par: Jean-Philippe Morin
Sylvain Rochon a été accueilli par plusieurs militants à son local électoral, le 29 août. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Sylvain Rochon a été accueilli par plusieurs militants à son local électoral, le 29 août. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Sylvain Rochon a été accueilli par plusieurs militants à son local électoral, le 29 août. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Sylvain Rochon a été accueilli par plusieurs militants à son local électoral, le 29 août. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Catherine Fournier et Sylvain Rochon ont fait leur entrée en même temps pour saluer les militants. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Catherine Fournier et Sylvain Rochon ont fait leur entrée en même temps pour saluer les militants. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Sylvain Rochon a livré un discours à ses supporteurs, le 29 août. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Sylvain Rochon a livré un discours à ses supporteurs, le 29 août. (Photo: Jean-Philippe Morin)

La candidate dans Marie-Victorin, Catherine Fournier, est venue supporter Sylvain Rochon. (Photo: Jean-Philippe Morin)

La candidate dans Marie-Victorin, Catherine Fournier, est venue supporter Sylvain Rochon. (Photo: Jean-Philippe Morin)

Les péquistes ont lancé leur campagne dans Richelieu en accueillant leur candidat Sylvain Rochon, le 29 août, à son local électoral de la rue George, bondé pour l’occasion.

Publicité
Activer le son

« Quelle campagne extraordinaire du Parti Québécois. Audacieuse, jeune, libre, inspirante! », a d’abord scandé M. Rochon, à des partisans conquis.

La députée sortante dans Marie-Victorin, Catherine Fournier, était présente afin de soutenir le candidat de Richelieu. Cette dernière, qui est la plus jeune députée à l’Assemblée nationale, a dévoilé qu’elle avait des racines dans la région, sa mère étant native de Saint-Aimé.

« J’ai un mot en tête : surprise. Pour moi, ce n’est pas une surprise, parce que je sais qu’on va causer la surprise! Dans nos victoires par le passé, on ne l’a jamais eue facile. Des gens s’impliquent, il y a des rassemblements partout et on a le plus grand nombre de membres parmi tous les partis. Le 1er octobre, c’est le premier jalon vers l’indépendance », a-t-elle déclaré.

Quant à Sylvain Rochon, il assure qu’il mènera une campagne active. Son ami Louis Plamondon, député fédéral, l’accompagnera jusqu’au 1er octobre.

« Avec vous, j’ai mené des batailles contre cette centralisation des pouvoirs qui nous empêche de décider de ce dont nous avons besoin. J’ai envie de continuer de me battre, de toutes mes forces, avec vous », a-t-il conclu.

image