7 septembre 2021
David Turcotte met l’environnement au cœur de ses priorités
Par: Alexandre Brouillard

Le candidat du Parti vert dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel, David Turcotte, veut voir le Canada amorcer une relance verte. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Citant l’augmentation du nombre de canicules et des dérèglements climatiques, le candidat du Parti vert dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel, David Turcotte, concentrera sa campagne électorale sur les enjeux environnementaux.

Publicité
Activer le son

« Depuis quelque temps, on remarque que certaines régions du Canada se réchauffent de deux à trois fois plus vite qu’ailleurs dans le monde. Il faut agir maintenant pour l’urgence climatique et non dans 10 ou 15 ans », lance d’emblée M. Turcotte, qui en sera à une quatrième campagne électorale sous les couleurs du Parti vert (deux fois au provincial et deux fois au fédéral). C’est d’ailleurs lui qui a été candidat dans le comté lors de la dernière élection fédérale, en 2019.

Il soutient qu’avec l’aide du plan électoral de son parti, aucun électeur ne sera oublié dans l’urgence climatique. « Particulièrement les populations à risque comme les personnes âgées ou même les Canadiens qui vivent dans des régions plus touchées comme dans le Nord canadien. Il faut appliquer des solutions pour le climat et amorcer une relance verte », soutient-il.

Ayant occupé divers emplois, tels que travailleur de rue en Beauce et agent d’aide socioéconomique pour le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Turcotte comprend l’importance d’œuvrer pour le bien-être des citoyens. C’est pourquoi il désire s’attaquer à la crise du logement.

« C’est devenu de plus en plus difficile pour des personnes à faible revenu de se loger convenablement. C’est important que le gouvernement puisse offrir des logements abordables pour tous », affirme-t-il.

Le résident de la Ville de Trois-Rivières s’intéresse également à la pénurie de main-d’œuvre. « J’ai deux fils qui sont autistes, dont j’ai parlé beaucoup lors de la campagne en 2019, et je crois que des personnes aux prises avec ces handicaps ou avec des besoins particuliers devraient être mieux intégrées sur le marché de l’emploi », explique-t-il.

D’ici le scrutin, il concentrera ses efforts à organiser des événements virtuels. « Je vais faire une campagne à distance qui sera à la hauteur des attentes. Je crois que c’est irresponsable de faire du porte-à-porte et de se déplacer à travers la circonscription en pleine pandémie », conclut David Turcotte.

image