8 septembre 2020
Contre des boxeurs québécois chez les 140 lb
David Théroux renouera avec l’action dans un mini-tournoi
Par: Jean-Philippe Morin

David Théroux fera partie d’un mini-tournoi mettant aux prises des boxeurs québécois chez les 140 lb, vers la fin octobre. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Le même jour que le gouvernement du Québec autorisait la tenue des sports de combat, la semaine dernière, David Théroux a reçu une excellente nouvelle. Vers la fin octobre, le boxeur sorelois participera, avec trois autres pugilistes québécois, à un mini-tournoi chez les 140 lb.

Publicité
Activer le son

Ses adversaires seront Mathieu Germain (18-1-1, 8 KO), Steve Claggett (28-6-2, 18 KO) et Yves Ulysse Jr (18-2-0, 9 KO), trois boxeurs prometteurs du promoteur Eye of the Tiger Management. David Théroux (16-3-0, 11 KO) est le seul des quatre qui n’a aucune affiliation avec un groupe quelconque.

Le Sorelois sera assuré de trois combats, un contre chaque boxeur. « Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi rapide! Avec la COVID, il n’y avait que la boxe qui ne repartait pas, mais de recevoir cet appel pour faire partie de ce tournoi, ça me motive au plus haut point », se réjouit David Théroux.

Le jeune homme de 26 ans s’est tenu en forme tout l’été, notamment par la course et dans le gymnase, sans pour autant boxer. Même s’il doit se battre à deux mois de préavis et qu’il n’a toujours pas d’entraîneur, il sera prêt, prévient-il.

« Mon cardio est super bon. Je m’entraîne tous les matins avant d’aller travailler. À partir de cette semaine, je vais aller m’entraîner au Club de boxe Lion Pierre-De Saurel et faire du sparring à Montréal. Je conviens que les conditions ne sont pas idéales comme camp d’entraînement comparativement aux trois autres qui sont dans un groupe [Eye of the Tiger Management], mais je vais être prêt. Déjà, j’ai perdu beaucoup de poids en quelques semaines. Il va juste me rester du fine-tuning à faire côté boxe », relate-t-il.

Son dernier combat remonte au 13 avril 2019, alors qu’il avait vaincu Juan Daniel Bedolla Orozco par décision unanime au Casino de Montréal. Théroux a d’ailleurs gagné ses trois derniers duels, dont deux par KO.

Le négligé

Le gagnant de ce mini-tournoi, dont les modalités comme le lieu sont toujours à être déterminées, aura plusieurs titres en jeu, dont un combat éliminatoire pour un éventuel combat de championnat du monde. L’enjeu est donc très grand.

Sauf que Théroux le sait : il n’est pas le favori pour remporter cette compétition. « Ça ne me dérange pas du tout, réplique-t-il lorsque questionné sur le sujet. Je suis vraiment à l’aise dans cette position. J’y vais un combat à la fois. »

Le fait qu’il affronte trois Québécois ne le dérange pas non plus. « Je me suis déjà entraîné avec Ulysse puisqu’on avait les mêmes entraîneurs et le même promoteur. On s’entendait bien, mais ça fait deux ans qu’on ne s’est pas parlé. Ça ne me dérange pas de me battre contre eux. Ça va juste être plus excitant pour les fans de voir des boxeurs québécois s’affronter », conclut-il.

image