4 septembre 2015
Daniel Lequin a vécu une expérience hors du commun
Par: Jean-Philippe Morin
Daniel Lequin (à gauche), lors du Marathon SSQ Lévis-Québec, alors qu’il courait avec deux pompiers en hommage à Maxime Fournier, décédé en juin dernier. | gracieuseté

Daniel Lequin (à gauche), lors du Marathon SSQ Lévis-Québec, alors qu’il courait avec deux pompiers en hommage à Maxime Fournier, décédé en juin dernier. | gracieuseté

7 juin 2015 : Daniel Lequin participe au demi-marathon des pompiers de Shawinigan. Maxime Fournier, 21 ans, s’effrondre à côté de lui; sa mort est constatée à l’hôpital. Même s’il ne le connaissait pas avant la course, le fait de côtoyer la mort de si près l’affecte encore aujourd’hui.

À l’hôpital, les médecins ont constaté que Maxime avait une malformation au cœur. Le Sorelois Daniel Lequin a été le premier à intervenir. « Il est carrément tombé à côté de moi. C’était au dernier kilomètre de la course. J’entendais ses pas s’alourdir derrière moi, alors je croyais qu’il voulait en donner plus et pousser fort à la fin du parcours. Mais ce n’était pas ça. »

Le 29 août dernier, le marathonien de 60 ans a couru son 60e marathon, le Marathon SSQ Lévis-Québec. Lui et deux autres pompiers ont couru en l’honneur de Maxime. Un moment qu’il n’oubliera jamais. Son premier marathon il y a 18 ans était d’ailleurs celui de Lévis-Québec.

« Tout le long, les coureurs nous encourageaient puisqu’on était identifié sur notre dossard. Ils savaient qu’on courait pour Maxime. On a eu droit à plusieurs «Lâchez-pas!». C’est très gratifiant », souligne celui qu’on surnomme «Médaille».

Président d’honneur de la course de la Fondation

La course de la Fondation de l’Hôtel-Dieu de Sorel, qui aura lieu le 13 septembre prochain, aura un cachet particulier pour Daniel Lequin, qui agira cette année à titre de président d’honneur.

« Contrairement à plusieurs courses auxquelles je participe, celle-ci est associée à une cause. Quand on s’inscrit à la course de la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel, on sait que l’argent va au bon endroit », explique-t-il, faisant référence à la campagne 2014-2015 de pneumologie.

L’objectif pour la course est de 25 000$. Pour la campagne annuelle, la Fondation espère amasser 231 000$ d’ici la fin de l’année. « On est à 70% de notre objectif », commentait récemment la directrice générale de la Fondation, Nathalie St-Germain.

De son côté, Daniel Lequin espère amener les gens à s’inscrire. « Le parcours est majestueux. Ceux qui font le demi-marathon (21,1 km), on court sur le bord de l’eau à Sainte-Anne, c’est magnifique. »

Le Sorelois a toujours encouragé la Fondation Hôtel-Dieu à sa façon. Il arbore, à chaque marathon, le logo sur son dossard. Son employeur, les Forges de Sorel, verse un montant à la Fondation à chacun de ses marathons. « Ça fait partie de mes convictions », conclut-il.

Quatre parcours sont disponibles pour les coureurs avec un départ à 9h au parc Regard-sur-le-Fleuve : 1 km, 5 km, 10,5 km et 21,1 km. Le prix de l’inscription varie selon la distance. Pour informations ou inscription : www.fondationhoteldieusorel.org.

image