1 juin 2015
Cure de jouvence pour le terrain de balle à Sainte-Anne
Par: Jean-Philippe Morin
Le terrain de balle a été revampé de A à Z, à l'avant-champ comme au champ extérieur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Le terrain de balle a été revampé de A à Z, à l'avant-champ comme au champ extérieur. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Employés municipaux, conseillers et partenaires financiers étaient réunis, le 31 mai, pour l'inauguration du terrain. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Employés municipaux, conseillers et partenaires financiers étaient réunis, le 31 mai, pour l'inauguration du terrain. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Alain Chalifoux (partenaire financier et joueur de balle), Marc Leclerc (directeur dans l'Association du baseball mineur du Bas-Richelieu), Richard Robinson (président de l'Association du baseball mineur du Bas-Richelieu) et Louis Plamondon, député fédéral et partenaire financier. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Alain Chalifoux (partenaire financier et joueur de balle), Marc Leclerc (directeur dans l'Association du baseball mineur du Bas-Richelieu), Richard Robinson (président de l'Association du baseball mineur du Bas-Richelieu) et Louis Plamondon, député fédéral et partenaire financier. | Photo: TC Média - Pascal Cournoyer

Les joueurs de balle molle et les jeunes du baseball mineur pourront maintenant profiter d’un tout nouveau terrain revampé de A à Z au centre Germaine-Guèvremont par la municipalité de Sainte-Anne-de-Sorel.

Dans le cadre du programme de revalorisation des infrastructures sportives de la municipalité, Sainte-Anne a décidé de remettre son terrain de balle à niveau. Des travaux étalés sur un peu plus d’un mois auront coûté environ 25 000$. Plusieurs partenaires financiers ont participé au projet.

Le conseiller municipal Patrick Lamothe était fier d’inaugurer le terrain le 31 mai dernier, devant joueurs, représentants de l’Association du baseball mineur du Bas-Richelieu, partenaires financiers, employés et conseillers de Sainte-Anne.

« La fierté d’une municipalité passe par ses installations sportives et culturelles. On a commencé par le terrain de baseball et balle molle. Les gens y croient, notre conseil y croit et c’est important pour nous. On veut que notre jeunesse, par notre ligue de baseball, continue de promouvoir l’activité physique », a déclaré M. Lamothe aux gens présents.

En entrevue, M. Lamothe a expliqué la motivation du conseil à aller de l’avant. « Le terrain était plus ou moins sécuritaire, alors il fallait le remettre à nouveau. Aussi, c’est un plan de revalorisation des infrastructures. On a ces infrastructures, alors soit on les ferme, ou on les met à niveau. Un entre-deux n’aurait pas d’allure. Il ne restait qu’à aller des partenaires, puis on veut que le terrain soit toujours occupé », a-t-il conclu.

Entre deux et trois ligues de balle molle utilisent le terrain, en plus des joueurs de 6 et 7 ans (niveau novice) au baseball mineur.

image