7 avril 2020
COVID-19 : un renforcement des mesures en Montérégie
Par: Sébastien Lacroix
Dre Julie Loslier lors d'un point d'information. Photo capture d'écran

Dre Julie Loslier lors d'un point d'information. Photo capture d'écran

Avec 961 cas confirmés dans la région, la directrice de santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, a annoncé de nouvelles mesures pour contenir la propagation du coronavirus.

Publicité
Activer le son

Bien que le nombre de cas soit faible dans certaines MRC, comme celle de Pierre-De Saurel qui en compte huit, Dre Loslier souligne que la circulation communautaire de la COVID-19 est en cours partout au Québec.

Ce qui signifie que la source d’infection est inconnue pour une grande proportion des cas positifs. De plus, l’épicentre de la pandémie étant à Montréal, elle précise qu’un renforcement des mesures se fait en cohérence dans les grandes régions périmontréalaises.

C’est pourquoi elle a annoncé d’autres mesures pour éviter la propagation de la maladie.

Ainsi, les policiers feront une surveillance accrue du territoire pour faire respecter les mesures de distanciation sociale et éviter les rassemblements. Les personnes qui ne respecteraient pas une directive d’isolement en cas de test positif pourraient se voir délivrer une ordonnance par les services policiers. Des collaborations avec les municipalités et les services policiers seront consolidées afin d’intensifier les services auprès de communautés qui pourraient être vulnérables.

Comme il est difficile de respecter une distance de 2 mètres dans les commerces essentiels, il est demandé qu’un seul adulte par ménage fasse les courses de façon à favoriser le respect de la distanciation.

Il est aussi recommandé de fermer, avec ruban protecteur, les modules de jeu dans les parcs. Toutefois, il n’est pas recommandé de fermer les parcs et les pistes cyclables.

La directrice de santé publique rappelle que les tests sont réservés aux personnes plus vulnérables et aux travailleurs des services essentiels. Par conséquent, des Montérégiens peuvent être atteints de la maladie, mais ne subiront pas de test.

Elle souligne qu’il est essentiel de s’isoler à la maison autant que possible si l’on présente des symptômes respiratoires.

Dans son dernier « point d’information » diffusé sur les réseaux sociaux, Dre Julie Loslier a d’ailleurs déploré que des rassemblements continuent de se tenir dans des domiciles. Ce qu’elle a qualifié d’inacceptable et de dangereux. Elle a aussi rappelé qu’on peut prendre des marches dans les parcs, mais qu’il ne faut pas le faire entre amis.

« Nous sommes conscients que le respect de ces mesures est extrêmement difficile et représente d’immenses sacrifices, mais nous sommes convaincus qu’il est nécessaire pour sauver des vies humaines. Nous savons que le confinement actuel peut être vécu plus difficilement par les personnes seules, c’est pourquoi nous vous invitons à prendre des nouvelles de vos proches », fait valoir Dre Loslier.

image