30 novembre 2020
COVID-19 : situation inquiétante dans la région de Sorel-Tracy
Par: Alexandre Brouillard

Le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin, a effectué une sortie la semaine dernière sur les réseaux sociaux afin de demander à la population de ne pas relâcher les efforts. Photo gracieuseté

Le premier ministre François Legault a identifié Sorel-Tracy comme une des six régions à surveiller au Québec, la semaine dernière. Photo capture d’écran

La ressource intermédiaire La Résidence du Faubourg a dû fermer ses portes de façon temporaire la semaine dernière puisque huit usagers et six employés ont été atteints de la COVID-19. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

L’éclosion aux Jardins de Ramezay a pris de l’ampleur la semaine dernière, alors qu’on compte maintenant 61 cas parmi les résidents (dont quatre décès) et 30 parmi les employés. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Lors de la dernière semaine, le nombre de cas positifs à la COVID-19 a augmenté considérablement dans la région soreloise. Au point où la Direction de la Santé publique de la Montérégie a convoqué la presse régionale le mardi 1er décembre afin de faire le point sur la pandémie.

Publicité
Activer le son

Le Réseau local de santé (RLS) Pierre-De Saurel présentait, en date de samedi, un taux de 321,2 cas actifs de COVID-19 pour 100 000 habitants, soit de loin le plus haut en Montérégie.

Avec 165 cas actifs, la région de Sorel-Tracy surpasse, au prorata de sa population, toutes les autres régions de la Montérégie. C’est donc dire que cette statistique classe le RLS Pierre-De Saurel au sixième échelon des RLS avec le plus de cas de COVID-19 dans tout le Québec.

La situation est si inquiétante que des élus ont sorti publiquement afin de rappeler les consignes de sécurité en période de pandémie. « La région avait été relativement épargnée lors de la première vague, mais elle touchée plus durement cette fois-ci […] La collaboration de tous est nécessaire afin de célébrer Noël en toute sécurité avec nos proches », mentionne le maire de Sorel-Tracy, Serge Péloquin.

De son côté, le premier ministre du Québec, François Legault, a souligné que la région de Sorel-Tracy est l’une des six régions du Québec connaissant des difficultés en lien avec la COVID-19. « Je demande aux Québécois vivant dans ces régions de trouver tous les moyens possibles de rester à la maison », a-t-il mentionné la semaine dernière, lors d’un point de presse.

La Ville de Sorel-Tracy demande la collaboration de l’ensemble des commerçants et des employeurs de la région pour redoubler d’efforts dans l’application des mesures sanitaires afin de limiter la propagation du virus.

Rappelons qu’une clinique mobile de dépistage de la COVID-19 sans rendez-vous se tient le mardi 1er décembre, de 10 h à 16 h, à la salle Jani-Ber.

Éclosion à l’Hôtel-Dieu : hausse des cas

En date du 30 novembre, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME) indique que l’éclosion de COVID-19 déclarée le 4 novembre dernier à l’Hôtel-Dieu de Sorel a touché au total 31 usagers et 28 travailleurs de la santé. Actuellement, 11 employés de l’Hôtel-Dieu de Sorel sont absents du travail en raison d’un diagnostic de COVID-19. Il y a quelques jours, l’éclosion se limitait à un seul département de l’hôpital. Depuis le 26 novembre, ce sont trois départements qui sont touchés par le virus, soit le 2D, le 3D et l’urgence, selon un document à l’interne obtenu par Les 2 Rives.

L’ensemble des employés touchés ont immédiatement été retirés du travail. De leur côté, les usagers positifs et nécessitant une hospitalisation ont été transférés vers une unité chaude hors de l’Hôtel-Dieu de Sorel.

Le CISSSME confirme que l’ensemble des mesures de prévention et de contrôle des infections nécessaires ont été appliquées. Il rappelle également l’importance de respecter toutes les consignes de la Santé publique.

Premiers décès aux Jardins de Ramezay

Quatre premiers décès ont été recensés aux Jardins de Ramezay. L’éclosion touche maintenant 91 personnes, soit 61 résidents et 30 employés.

Ive-Étienne Lapierre, président des Jardins de Ramezay, mentionne qu’à la suite de plusieurs mouvements de résidents et après le départ de certains d’entre eux en milieu hospitalier, il ne peut plus ventiler le nombre de cas par phase.

Fermeture temporaire d’une ressource intermédiaire

De plus, une éclosion de COVID-19 a provoqué, la semaine dernière, la fermeture temporaire de la Résidence du Faubourg, située sur la rue Weilbrenner à Sorel-Tracy. Les résidents et employés sont toutefois de retour progressivement depuis le 1er décembre après un nettoyage complet des lieux par la firme Qualinet.

Huit des neuf résidents ont reçu un test positif, tout comme six des huit employés de la ressource intermédiaire (RI). « Tout le monde est de retour à tour de rôle jusqu’à dimanche prochain. Ils peuvent revenir 10 jours après l’apparition des premiers symptômes », a indiqué la propriétaire de la Résidence du Faubourg, Manon Gaudette, le lundi 30 novembre.

Une enquête de la Santé publique était en cours lors des derniers jours afin de déterminer la cause exacte de l’éclosion.

Peu de cas en milieu scolaire

Aucune éclosion majeure n’est à déclarer dans les établissements scolaires de la région soreloise. En date du 27 novembre, six écoles figuraient dans la liste quotidienne des établissements d’enseignement ayant des cas de COVID-19 au Québec. Le Centre de formation professionnelle Bernard-Gariépy, l’École Secondaire Fernand-Lefebvre, l’École Laplume, l’École Monseigneur Prince, l’École Sainte-Anne-les-Îles et le Centre Enfant Jésus ont recensé au moins un cas positif dans les 14 derniers jours.

Avec la collaboration de Jean-Philippe Morin

image