4 janvier 2021
COVID-19 : le nombre de cas a grimpé pendant le temps des Fêtes
Par: Jean-Philippe Morin

Le Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance a dû faire face à une éclosion de COVID-19 pendant les Fêtes, alors que 13 résidents ont été infectés et deux d’entre eux en sont décédés. Photo Pascal Cournoyer | Les 2 Rives ©

Alors que le nombre de personnes ayant contracté la COVID-19 ne cesse de grimper dans la province, cette tendance a été aussi remarquée dans la région. Entre autres, une éclosion est survenue au Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance (CHEL) dans les dernières semaines.

Publicité
Activer le son

Selon les données les plus récentes de la Direction de la Santé publique de la Montérégie, 72 nouveaux cas ont été enregistrés dans les sept derniers jours dans la MRC de Pierre-De Saurel, soit du 28 décembre au 3 janvier.

Or, dans les périodes précédentes, on comptait une quarantaine de nouveaux cas par semaine dans la MRC, comme en font foi les données du 24 au 30 décembre (41 nouveaux cas), du 16 au 22 décembre (34 nouveaux cas) et du 9 au 15 décembre (41 nouveaux cas).

Ces 72 nouveaux cas se rapprochent des données du début novembre, alors qu’au plus fort des éclosions aux Jardins de Ramezay et à l’Hôtel-Dieu de Sorel, la région comptait une centaine de nouveaux cas par semaine.

Quant au nombre de cas actifs recensé par municipalité, il se chiffrait, le 30 décembre, à 64 seulement à Sorel-Tracy, 16 à Contrecœur et 18 à Saint-Antoine-sur-Richelieu. Les autres municipalités de la MRC de Pierre-De Saurel comptaient toutes moins de cinq cas actifs.

Deux décès au CHEL

Le Centre d’hébergement Élisabeth-Lafrance a dû faire face à une éclosion de COVID-19 avant et pendant la période des Fêtes.

En date du 3 janvier, on comptait 13 cas au total, dont deux décès. Selon le tableau quotidien publié par le gouvernement du Québec recensant le nombre de cas dans les CHSLD de la province, la situation du CHEL est considérée sous surveillance (jaune), sans pour autant être sous haute surveillance (orange) ou critique (rouge).

Aucun cas n’a été rapporté au CHEL dans les 24 dernières heures et aucun autre CHSLD de la région n’a été touché par la COVID-19.

Des cas au Marquis de Tracy I et au Château Langelier

Dans les Résidences privées pour aînés (RPA) de la région, seulement deux d’entre elles ont été aux prises avec des cas de COVID-19 pendant les Fêtes.

En date du 4 janvier, on comptait six cas – quatre résidents et deux employés – au Marquis de Tracy I. Parmi eux, un seul résident était encore actif. Tous les cas actifs sont transférés hors de la résidence et y reviennent lorsqu’ils sont guéris.

« On se croise les doigts pour ne pas que ça se propage, mais pour l’instant, c’est sous contrôle. C’est seulement le troisième étage du Marquis I qui est touché, pas le premier, ni le deuxième. Des tests sont effectués aux deux ou trois jours pour tous les résidents et employés », explique le directeur général des Résidences Marquis de Tracy, Carl Payette.

Au Château Langelier, un premier cas de COVID-19 a été déclaré le 27 décembre dernier. Selon le propriétaire et directeur des opérations Michel Langelier, tout est réglé à l’heure actuelle.

« La personne a été mise dans une bulle et est guérie maintenant. Il n’y a pas eu de propagation au sein des employés ou des autres résidents », se réjouit M. Langelier.

image